Année 2005

  • Qinetiq annonce la production d’une nanopoudre d’aluminium/bore

    Qinetiq Nanomaterials Limited (QNL) a annoncé que ses scientifiques étaient parvenus à produire un nouveau matériau expérimental à base d’aluminium/bore présentant une taille de particules de 80 nm.

    lire la suite

  • Le bois des vitrines des musées contribue à la corrosion des objets en verre

    Une étude, actuellement menée dans le cadre d’une thèse en co-tutelle entre le Centre pour la Science et l’Ingénierie des Matériaux d’Edimbourg (CMSE pour « Centre for Materials Science and Engineering ») et le Laboratoire de Dynamique Interactions et Réactivité (LADIR, unité mixte de recherche CNRS-université Pierre et Marie Curie), s’attache à la compréhension des mécanismes d’attaque du verre.

    lire la suite

  • A la recherche de la « bulle parfaite » dans le chocolat...

    En collaboration avec le groupe Nestlé, des chercheurs de l’école de biosciences alimentaires (« School of Food Biosciences ») de l’Université de Reading, dirigés par Keshavan Niranjan, professeur en bioprocédés alimentaires, ont étudié les bulles formées artificiellement par inclusion de gaz dans le chocolat, en particulier dans le produit « Aero » commercialisé par Nestlé.

    lire la suite

  • Joint Venture nippo-britannique dans le domaine des OLED

    Fin mai 2005, la société « Cambridge Display Technology » (CDT) a annoncé la signature d’un protocole d’accord qui devrait mener à la formation d’une Joint Venture (JV) avec la société chimique japonaise « Sumitomo Chemicals ».

    lire la suite

  • Du matériau vitreux bioactif pour des applications médicales

    L’université de Kent collabore avec des équipes de recherche de l’université de Warwick, d’Imperial College (Londres) et de University College London (UCL) pour développer de nouvelles formes de verre dégradable. Ces verres sont destinés à une grande variété d’applications médicales comme la croissance d’os neuf.

    lire la suite

  • Amélioration significative de la précision des mesures par EXAFS

    Une équipe composée de chercheurs des universités britanniques de Sheffield et de Warwick ainsi que de l’ESRF a annoncé l’obtention d’une précision pour les mesures de distance interatomique par EXAFS bien supérieure à la précision habituelle de 0,01 et 0,001 Å, dans le cadre de mesures de magnétostriction différentielle (la magnétostriction est le phénomène de déformation élastique qui accompagne l’aimantation).

    lire la suite

  • Les mystères de la rotation de l’œuf dur

    Des chercheurs de l’Université Keio (Japon) et de l’Université de Cambridge, viennent de publier de nouveaux travaux justifiant l’approximation qu’ils avaient utilisée pour modéliser les mouvements de rotation de l’oeuf dur.

    lire la suite

  • Vers la compréhension de la structure des verres

    Une équipe de chercheurs, composée de physiciens des universités britanniques de Bath, Bristol et de l’Institut Laüe Langevin (ILL, situé à Grenoble), a observé pour la première fois une organisation à « longue distance » dans de la matière vitrifiable.

    lire la suite

haut de la page