Energie et environnement

  • Création d’un Collaborative Centre for Research in Sustainable Connected Cities

    "Rendre les villes intelligentes" : Intel, Imperial College London et University College London ont annoncé, fin mai, le lancement à Londres d’un institut de recherche collaboratif sur les villes connectées et durables, lors d’un événement à 10 Downing Street, la résidence du Premier ministre.

    lire la suite

  • Le nouveau projet de loi sur l’énergie est plutôt fraîchement accueilli

    Le 22 mai, Edward Davey, Ministre de l’énergie et du changement climatique (DECC, Department of Energy and Climate Change) a révélé les grandes lignes de sa proposition de loi sur l’Energie (Draft Energy Bill). Celle-ci doit mettre en musique les mesures annoncées dans le Livre Blanc sur la réforme du marché de l’électricité [1], ainsi que dans le Plan Carbone [2], qui soulignaient la volonté du gouvernement de transformer le système électrique britannique afin d’assurer la sécurité et la décarbonisation de la production future d’électricité, tout en s’assurant qu’elle reste bon marché. Le projet de loi est désormais entre les mains des parlementaires du Energy and Climate Change Select Committee (Commission pour l’énergie et le changement climatique) qui va procéder à des auditions avant de rendre un avis.

    lire la suite

  • Le DECC lance une carte de la densité thermique de l’Angleterre

    Le Department of Energy and Climate Change (Ministère de l’énergie et du changement climatique) a récemment lancé une carte interactive de la demande thermique de l’Angleterre (en kWh/m2) pour les 388 autorités locales, en utilisant le support cartographique de Google Maps : la National Heat Map. L’utilisateur peut ainsi zoomer à différentes échelles, du niveau du pays tout entier qui fait ressortir les principaux centres de production de chaleur (zones urbaines, zones industrielles), jusqu’au niveau de la rue, détaillant la densité thermique pour chaque groupe de bâtiments. L’utilisateur peut également choisir différents filtres (densité thermique des bâtiments publics, densité thermique commerciale, celle résidentielle, ou encore industrielle), mais aussi rajouter la localisation des centrales électriques thermiques ainsi que celle des unités de cogénération (avec des détails comme l’exploitant, la capacité, le type de technologie et l’année de mise en service).

    lire la suite

  • Réchauffement climatique : tablez plutôt sur 1,4 à 3 °C d’ici 2050 !

    Une équipe de chercheurs de l’Université d’Oxford qui s’est appuyée sur près de 10.000 simulations de l’évolution du climat, a montré que d’ici 2050, le réchauffement climatique atteindra 1,4°C à 3°C, ces deux chiffres étant "également probables". C’est-à-dire un réchauffement sans doute égal ou supérieur à 2 °C, la limite généralement fixée par les scientifiques au-delà de laquelle les effets seront importants et potentiellement très perturbants. La "barre des deux degrés" dépassée dès 2050, c’est bien plus tôt que de nombreuses simulations ne le laissaient entendre jusque là. Beaucoup envisagent en effet une hausse d’au moins 2 °C, mais seulement d’ici la fin du siècle. Les résultats de cette étude ont été publiés dans Nature Geoscience.

    lire la suite

  • La fonte de la banquise arctique induirait des hivers plus secs et plus froids au Royaume-Uni

    Lors d’une audition devant la commission d’audit sur l’environnement de la Chambre des communes, Julia Slingo, la scientifique en chef du Met Office (l’équivalent britannique de Météo France) a prévenu que la disparition de la banquise arctique pourrait jouer un rôle dans le changement du climat britannique.

    lire la suite

  • Lubrifiants, bois et biocarburants

    Le bois est une source de produits chimiques et de biocarburants qui pourraient, dans une certaine mesure, contribuer à réduire notre dépendance aux hydrocarbures fossiles. Cependant la production de biocarburants à partir du bois (éthanol notamment) est coûteuse en énergie. Des chercheurs d’Imperial College London ont démontré qu’ajouter un peu de certains lubrifiants durant les processus de transformation du bois en biocarburants, pourrait générer d’importantes économies d’énergie, et rendre la chimie verte, plus verte. Leurs résultats ont été publiés dans le journal Green Chemistry début mars.

    lire la suite

  • Des nouvelles contradictoires sur le front de l’énergie décarbonée au Royaume-Uni

    Ce début d’année a vu une série de nouvelles assez contradictoires dans le domaine des énergies décarbonées au Royaume-Uni. Ces sources d’énergie sont au coeur de la stratégie du gouvernement britannique pour transformer le système énergétique du pays et respecter son objectif très ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 80% d’ici 2050 [1]. Le gouvernement cherche ainsi à déve∆lopper massivement les énergies renouvelables (au premier rang desquelles l’éolien en mer, ainsi que les biocarburants, la biomasse et les énergies marines - marées et vagues) et construire de nouvelles centrales électronucléaires pour remplacer un parc vieillissant. Dans un contexte économique difficile, ces investissements font partie intégrante des efforts pour sortir de la crise.

    lire la suite

  • Un nouvel âge de glace évité ?

    C’est ce que suggèrent des recherches menées par l’équipe du Dr Luke Skinner et du professeur David Hodell, du département des sciences de la Terre de l’Université de Cambridge, en collaboration avec le Professeur Chronis Tzedakis de l’University College London. Elles montrent que, sans le réchauffement du climat induit par les émissions croissantes de gaz à effet de serre (GES) dues à l’homme, la Terre aurait pu connaître une nouvelle glaciation au cours du prochain millénaire.

    lire la suite

  • Le Royaume-Uni réaffirme son engagement vers une économie verte

    Le premier ministre David Cameron a lancé début décembre son Plan Carbone pour "établir un futur décarboné" (The Carbon Plan : Delivering our low carbon future). Ce plan se place dans le prolongement d’une série de nombreuses mesures, feuilles de routes, stratégies et lois qui, depuis le Climate Change Act de 2008, cherchent à placer le Royaume-Uni sur une trajectoire très ambitieuse pour atteindre 80% de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050 par rapport à 1990 (voir encadré 1).

    lire la suite

  • Coller au sol la pollution dans les rues de Londres

    Boris Johnson, le maire de Londres, s’est lancé dans une série d’expérimentations pour le moins controversées afin de réduire la pollution dans les rues de sa ville.

    lire la suite

haut de la page