18 mars 2016 - Journée et concours de la francophonie

PNG Le 18 mars, dans le cadre de la Journée internationale de la Francophonie, s’est tenue à l’Université d’Édimbourg la remise des prix du concours de la Francophonie, organisé par l’Institut français d’Écosse, en partenariat avec le Scotland’s National Centre for Languages et récompensant six classes d’écoles écossaises allant du primaire au secondaire, invitées à Edimbourg pour une journée. Le recours au support vidéo pour concourir à permis de démocratiser et d’universaliser la participation à l’échelle de l’Ecosse. À cette occasion, les 111 jeunes lauréats, issus de 6 classes d’écoles écossaises allant du primaire au secondaire, ont vu leurs productions en français récompensées : du reportage à la chanson, en passant par la pièce de théâtre, ces francophones en herbe ont ainsi rivalisé d’ingéniosité pour mettre en scène la langue française et sa pratique. Le jury s’est félicité du nombre de participations pour cette première édition : 37 écoles ont en effet proposé leurs productions, depuis les quatre coins de l’Écosse.

La journée s’est ouverte par une série d’ateliers en français calibrés pour chaque niveau, animés par une équipe d’enseignants de l’Institut français, avec l’assistance d’étudiants en français de l’Université d’Édimbourg. Sont intervenus pour souligner leur implication et encourager les enfants : le professeur Peter Dayan, directeur du département de langues et cultures européennes de l’Université d’Édimbourg, Mme Louise Glen, en charge des langues à Education Scotland, Mme Susan Waugh, en charge du suivi de la politique d’enseignement des langues au gouvernement écossais, et le professeur Marion Schmid, cheffe de la section de français de l’Université. J’ai souligné la vigueur du rayonnement de la langue française dans le monde et la mise en place de la stratégie éducative du « 1 + 2 » qui depuis 2013, permet à tous les élèves écossais d’apprendre deux langues étrangères (90 % des élèves reçoivent ainsi un enseignement de français comme première ou deuxième langue vivante, toute la difficulté étant de permettre la poursuite de cet enseignement au lycée et en parallèle des études supérieures, ce qui est déterminant pour assurer ensuite la mobilité internationale des étudiants écossais et la place de la francophonie au coeur des relations avec les forces vives économiques et sociales du pays). Nous espérons mobiliser l’ensemble des 32 autorités l’année prochaine.

Quelques jours plus tôt avait lieu le salon des langues, Language Show, organisé chaque automne à Londres et qui s’est tenu pour la première fois en Écosse, les 11 et 12 mars à Glasgow. La France y était particulièrement bien représentée avec un stand commun TV5, Alliance Française de Glasgow et Institut français d’Écosse, ainsi que les stands du CLA et du CAVILAM. Les représentants des Editions Didier et de CLE International avaient également fait le voyage.

JPEG

Retrouvez toutes les photos de la matinée sur Facebook.

publié le 15/01/2017

haut de la page