30 novembre 2016 - "Defendre le patrimoine culturel et la diversité", conférence de la directrice générale de l’UNESCO

JPEG Madame Irina Bokova a prononcé le 30 novembre 2016, à la veille du sommet d’Abou Dhabi sur le patrimoine face au terrorisme où elle a rejoint le président de la République, la conférence européenne MacCormick annuelle 2016 de la Royal Society of Edinburgh (RSE), l’équivalent de l’académie des sciences en Ecosse. Ses propos, sous le thème de la défense du patrimoine culturel et de la diversité, ont beaucoup marqué un public nombreux, par leur force de conviction et leur pertinence sans complaisance face aux manipulations et méfaits de la nébuleuse du terrorisme et de la criminalité organisée. La directrice générale de l’UNESCO a su combiner une approche technique fondée sur les actions (conventions et actions de terrain) de son organisation et un à-propos d’une grande rigueur morale dans la description des situations nées de l’histoire récente (depuis les guerres des Balkans jusqu’au conflit actuel au Moyen-Orient).

Pour Mme Bokova, la défense du patrimoine est une thématique sur laquelle l’action de l’UNESCO s’est réunifiée, ses différents piliers et conventions trouvant à s’entre-conforter (patrimoine matériel et immatériel, recherche et éducation, éveil des esprits, actions de coopération, reconstruction de sites détruits). Alors que les suites du référendum européen font réaliser en négatif combien l’existence d’institutions internationales est vitale pour l’humanité et son environnement, ce message a connu une résonance particulière.

publié le 09/01/2017

haut de la page