> 74 millions de livres supplémentaires pour une nouvelle initiative du UKCRC - mai 2005

 Les partenaires du « United Kingdom Clinical Research Centre » (UKCRC) ont décidé de débloquer un financement additionnel de 74 millions de livres (environ 107 millions d’euros) pour le lancement d’un nouveau programme de médecine expérimentale (études faite directement chez l’être humain pour l’identification des mécanismes de physiopathologie visant à développer de nouveaux traitements). Une partie de ce financement additionnel servira à la construction de nouvelles infrastructures, au sein desquelles groupes universitaires et hôpitaux pourront travailler de concert sur des programmes déterminés. La médecine expérimentale, qui rassemble donc sur un même site les compétences de la recherche fondamentale et de la recherche clinique, a pour but d’accélérer le développement de nouveaux traitements pour le bénéfice des patients.

 Le ministère de la santé britannique (« Department of Health », DoH) et son homologue pour l’Écosse (« Scottish Executive Health department », SEHD) se sont engagés à soutenir activement la recherche médicale et tous les partenaires se félicitent du consensus obtenu, convaincus que ces collaborations faciliteront et amélioreront la qualité de la recherche britannique.

 Le UKCRC est une organisation ayant la volonté de faire du Royaume-Uni le leader mondial en matière de recherche clinique, en utilisant au mieux les ressources du « National Health Service » (NHS). Ses partenaires sont les principaux organismes de financemement de la recherche clinique, à savoir le « Medical Research Council » (MRC, 15 millions de livres, environ 23 millions d’euros), le « Wellcome Trust » et la « Wolfson Foundation (fondations apportant un total de 30 millions de livres, environ 45 millions d’euros), le DoH (5 millions de livres par an, environ 7 millions d’euros) et le SEHD (800 000 livres par an, environ 1,2 millions d’euros). Les objectifs du UKCRC sont d’accroître les infrastructures du NHS, d’encourager la recherche au sein du NHS, de renforcer la capacité humaine de recherche, de rendre plus efficace les processus réglementaires et de gouvernance, et de coordonner le financement de la recherche clinique.

 Par ailleurs, le Ministre de la santé Écossais Andy Kerr a annoncé le 19 avril 2005 la participation de l’Écosse au UKCRC, apportant un financement à hauteur de 12,8 millions de livres (environ 19 millions d’euros) pour la période allant jusqu’à 2007-08 pour d’autres programmes du UKCRC.

Source : UKCRC, 11/05/05, www.ukcrc.org, Chief Scientific Office, CSO, 09/05/05, www.show.scot.nhs.uk

publié le 30/06/2005

haut de la page