> Accords pour la science entre le Brésil et le Royaume-Uni - mars 2006

A l’occasion de la visite d’état au Royaume-Uni du président brésilien Lula, le Brésil et le Royaume-Uni ont convenu de former des liens plus forts dans les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation. En particulier, les deux pays s’efforceront d’évaluer les collaborations communes possibles avec l’Afrique australe afin d’étendre de façon durable l’industrie du bio-éthanol de cette région.

Sir David King, conseiller scientifique du premier ministre britannique, et M. Sergio Rezende, ministre brésilien pour la science et la technologie, ont donc signé, le 7 mars 2006, un plan conjoint d’action pour la science, la technologie et l’innovation. La vocation de ce plan consiste à encourager des collaborations accrues entre les deux pays dans des domaines d’intérêt communs, incluant le changement climatique, l’agriculture et la santé.

Les trois points principaux du plan d’action sont :

1. réaliser une analyse du potentiel d’expansion de la production de cane à sucre et de bio-éthanol en Afrique australe ;

2. organiser une « Journée du Brésil » (« Brazil Day ») destinée aux scientifiques des deux pays et se tenant en mai à Londres à la Royal Society (l’Académie des Sciences britannique) ;

3. désigner l’année 2007 au Brésil comme « UK : Brazil Year of Partnership in Science » (l’année du partenariat Royaume-Uni/Brésil pour la science).

Selon David King, le Royaume-Uni, et le reste du monde, ont à apprendre de l’expertise brésilienne pour la production et l’utilisation du bio-éthanol. De plus, le conseiller scientifique britannique estime que l’augmentation de la production de bio-éthanol en Afrique australe créerait non seulement des emplois et des richesses mais soulagerait également la pression exercée sur les ressources brésiliennes de canne à sucre dans les périodes de demande élevée. En parallèle, le Royaume-Uni aiderait au développement d’une source de bio-éthanol durable d’un point de vue environnemental et social tout en améliorant la sûreté de l’approvisionnement du marché britannique du bio-éthanol.

Enfin, Sir David King a précisé que la « Journée du Brésil » se tiendrait le 22 mai 2006 à la Royal Society : durant cette journée, les scientifiques et les officiels des deux pays seront en mesure d’identifier les priorités et les possibilités de collaboration. L’Année de la Science au Brésil pourrait également voir l’organisation d’une série d’évènements servant de vitrine à la science et à l’innovation britanniques.


Source : DTI, 7/03/06


Auteur : Dr Anne Prost

publié le 09/05/2006

haut de la page