Appel à la retenue dans le différend sur le Cachemire

Situation sécuritaire au Cachemire – Réponse du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, à une question écrite à l’Assemblée nationale

(Paris, 19 novembre 2019)

Sur le Cachemire, la position de la France est constante : il appartient à l’Inde et au Pakistan, dans le cadre de leur dialogue politique bilatéral, de résoudre ce différend. Le président de la République a rappelé cette position lors de sa rencontre avec le Premier ministre indien Narendra Modi, le 22 août dernier à Chantilly, et lors d’un entretien téléphonique avec le Premier ministre pakistanais Imran Khan, le 28 août 2019. Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères a également rappelé cette position lors de ses échanges avec ses homologues indien et pakistanais.

La France appelle à la retenue, à la désescalade et à un apaisement des tensions lors de ses contacts avec les deux pays et dans les enceintes multilatérales, en faisant valoir que la reprise du dialogue bilatéral indo-pakistanais est la seule voie crédible pour une solution durable et pacifique. Elle rappelle également qu’il est nécessaire de lutter contre toutes les formes de terrorisme et leur financement. Il est, en effet, important de prévenir toute action violente, notamment terroriste, qui risquerait d’envenimer la situation dans la région./.

publié le 22/11/2019

haut de la page