> De nouveaux laboratoires autour du synchrotron Diamond - sept 2006

Le gouvernement britannique a débloqué 26,4 millions de livres (environ 39,3 millions d’euros) pour financer la construction d’un nouveau complexe de recherche sur le campus d’Harwell. Celui-ci proposera environ 5 000 m2 de locaux supplémentaires aux scientifiques utilisant Diamond, le nouveau synchrotron britannique, mais aussi les autres grands équipements installés sur le site (par exemple la source de neutrons ISIS et la Central Laser Facility). La Central Laser Facility (CLF) héberge les lasers de puissance Astra et Vulcan ainsi que la Lasers for Science Facility (LSF). Tout comme ISIS, elle est opérée par le conseil de recherche Council for the Central Laboratory of the Research Councils (CCLRC).

JPEG - 46.7 ko
Diamond et le Rutherford Appleton Laboratory
Crédit : Diamond Light Source

Le conseil de recherche Medical Resaerch Council (MRC) sera responsable des nouvelles installations. Celles-ci abriteront des équipements nécessaires aux physiciens et aux biologistes, qui pourront y réaliser une grande partie de leurs préparations expérimentales mais aussi y travailler entre deux expériences menées sur le site. Les universitaires ainsi que les industriels y auront accès. Le complexe est conçu pour favoriser les recherches interdisciplinaires qui exploiteront à plein les capacités de Diamond, mais aussi d’ISIS et de la Central Laser Facility : les scientifiques qui utilisent ces grands équipements pourront y être hébergés pour la durée de leurs travaux, et y côtoieront leurs pairs, les visiteurs et le personnel permanent su site.

Le campus pour la science et l’innovation d’Harwell


Le campus pour la science et l’innovation d’Harwell est situé non loin de Didcot, au sud d’Oxford et a pour vocation de devenir un centre de premier plan pour la science et l’innovation. Environ 100 organisations différentes sont actuellement présentes sur le campus, qu’elles soient technologiques ou qu’elles fournissent des services à des organisations techniques ou scientifiques. Ce site de 300 hectares, où travaillent 4 500 personnes, joue un rôle scientifique de premier plan depuis 60 ans. Le campus abrite, entre autres, le Rutherford Appleton Laboratory, le synchrotron Diamond, Harwell International Bsiness Centre, le Medical Research Centre et la Health Protection Agency.

Insistant sur la proximité des nouveaux laboratoires avec le synchrotron Diamond, un représentant du MRC a rappelé que « l’expérience des autres synchrotrons autour du monde a montré que les installations de recherche situées à proximité de la source de lumière ont permis aux équipes de recherche en résidence ou en visite de réaliser des avancées remarquables, en bénéficiant d‘une proche collaboration avec les scientifiques chargés des lignes de lumière et avec les autres experts techniques de l’instrument ».

Le financement destiné à la construction du nouveau complexe provient du Large Facilities Capital Fund (LFCL, le fond d’investissement pour les grands équipements) de l’Office of Science and Innovation (OSI). Au sein du Department of Trade and Industry (DTI, le Ministère du commerce et de l’industrie britannique), l’OSI est responsable de la politique scientifique britannique ainsi que du financement de la recherche alloué via les conseils de recherche.

L’annonce faite par le gouvernement britannique n’est pas une surprise puisque la construction du complexe de recherche pour le synchrotron Diamond faisait partie de la feuille de route 2005 pour les grands équipements britanniques (cf. Actualités scientifiques au Royaume-Uni, janvier 2006, p. 16). Cette feuille de route estimait sa date d’entrée en fonctionnement à 2009.


Sources : DTI, Press Release 15/08/06 ; Diamond Light Source


Auteur : Dr Anne Prost

publié le 14/12/2006

haut de la page