> Des alliances transatlantiques pour développer l’innovation - jan 2006

Le Department of Trade and Industry (ministère du commerce et de l’industrie, DTI), vient de créer un programme pour développer l’innovation et le transfert technologique entre le Royaume-Uni et les Etats Unis. Dans le cadre de ce programme, trois universités britanniques et un consortium de quatre autres ont reçu un financement de 1,5 million de livres (2,2 millions d’euros) pour des partenariats de recherche transatlantiques.

L’Université de Manchester a reçu ce montant pour développer de nouveaux matériaux composites pour l’aérospatial civil. Son partenaire sur ce projet est l’Université du Washington à Seattle, formant ainsi le Manchester Seattle Composite Partnership (MSCP). Le MSCP va travailler avec la Northwest Aerospace Alliance, Airbus, Boeing ainsi qu’avec d’autres compagnies britanniques et américaines. Selon le professeur Phil Withers de l’Université de Manchester : « Le développement de composites pour l’aérospatial civil est déterminant pour la création d’un futur avion « propre », néanmoins le manque de méthodes de test fiables et de procédures d’évaluation de la durabilité limite l’utilisation de ces composites dans les nouveaux produits ». Ainsi, ce partenariat va directement se concentrer sur le développement et l’assemblage de nouveaux designs composites. Des méthodes pour tester les niveaux de sûreté de ces matériaux composites devraient être développées. Les contraintes liées à la conception des composites et aux procédés de certification vont être évaluées.

Un financement d’un même montant a également été attribué au consortium SETsquared Partnership, la plus grande collaboration universitaire britannique qui regroupe les universités de Bath, de Bristol, de Southampton et de Surrey. Il s’est lié avec les universités de Californie de San Diego et d’Irvine pour couvrir les secteurs en pleine expansion que sont les télécommunications, les sciences de la vie, l’environnement et l’énergie, et les nanotechnologies et la science de matériaux. La région de San Diego possède l’une des plus importantes concentrations de compagnies de biotechnologie des Etats-Unis et est considérée comme la Wireless Capital du pays. L’Université de San Diego est considérée par de nombreux organismes comme l’une des dix plus prestigieuses universités américaines en terme de recherche (cf. www.ucsdnews.uscd.edu). De son côté le partenariat SETsquared a soutenu 170 start up technologiques grâce à son programme SETsquared Business Acceleration Programme.

Les deux autres universités britanniques lauréates sont Cambridge et Imperial College pour leurs partenariats respectifs avec l’Université du Massachusetts et l’Université du Texas.

Auteur : Mathieu Daoudi


Sources : Free Radicals, novembre 2005, issue 53 ; Université de Manchester, press release, 07/11/05, www.manchester.ac.uk ; SETsquared, press release, 03/11/05, www.setsquared.co.uk

publié le 06/03/2006

haut de la page