Des économies d’énergie grâce à un système intelligent de climatisation

Un dispositif de climatisation intelligent pourrait très bientôt permettre aux automobilistes de voitures hybrides d’économiser jusqu’à 9 % de carburant au cours des mois chauds de l’année.
Le système a été développé lors de travaux de recherches menés par Ricardo, entreprise internationale de consulting spécialisée en ingénierie automobile dont le siège se situe en Grande-Bretagne.
Les premiers essais de ce nouveau système d’air conditionné intelligent, l’EAC (Enhanced Air-Conditioning), ont été réalisés sur un véhicule Ford Escape Hybrid dans l’un des centres techniques du groupe situé dans les Midlands (Warwickshire).
En règle générale, dans le cas d’un véhicule de base (non hybride), le compresseur du système de climatisation est directement entraîné par le moteur thermique du véhicule à l’aide d’une courroie et d’une poulie débrayable électromagnétique ; le compresseur comprime ainsi le fluide frigorigène, le refoulant sous haute pression et à haute température vers le condenseur.
Dans le cas d’un véhicule hybride, lors des phases stationnaires, les deux moteurs sont à l’arrêt. Ainsi, si le compresseur est piloté par le moteur électrique, le dispositif de climatisation se retrouve automatiquement à l’arrêt.
Tom Robinson, directeur du projet Sentience, objet du développement de ce système, a indiqué que grâce à la partie intelligente du système, toutes les phases stationnaires du véhicule sont prises en compte. Le système utilise pour cela des données GPS grâce auxquelles il détermine par exemple, si une jonction est proche.
Ainsi, lorsque le véhicule approche d’un point où il est susceptible de s’arrêter, le système d’air conditionné contrôlé diminue de 1,5 °C la température de l’habitacle afin d’anticiper l’arrêt du dispositif de climatisation. Il s’agit là d’une sorte de « température tampon ».
Si toutefois le véhicule reste immobile pendant trop longtemps, le système détecte une température de l’habitacle trop élevée, et dans ce cas le moteur électrique redémarre pour que la climatisation soit effective pendant un court laps de temps. Cependant, grâce à un simple bouton, l’automobiliste pourra à tout moment ignorer le système.
Selon Tom Robinson, l’EAC sera commercialisé dans environ 3 ans. Sa version finale prendra en compte les données du trafic en temps réel.■


Sources :
- The Engineer, 26/05/09
- Wikipédia


Auteur : Mickaël Haustant

publié le 21/01/2010

haut de la page