Ecole d’été sur les systèmes cyber-physiques au Churchill College de Cambridge

Thèmes : Enseignement supérieur au Royaume-Uni ; Informatique et réseaux.

Le Churchill College de l’Université de Cambridge a accueilli la deuxième édition de l’Ecole d’été « Systèmes Cyber-Physiques » du 29 août au 1er septembre 2017.

JPEG
CCO domaine public

Cette série d’écoles d’été, destinée principalement aux doctorants, est une retombée tout à fait exemplaire de l’impact du programme d’accueil de chercheurs français confirmés au Churchill College qui est soutenu par le Service pour la Science et la Technologie (SST) de Ambassade de France au Royaume-Uni, dans le cadre d’un accord établi avec le College depuis plus de 40 ans (voir par exemple la deuxième réunion des French Government Fellows du Churchill College de Cambridge). C’est grâce à la collaboration étroite tissée lors du séjour de 8 mois de celles-ci en 2014 à Cambridge que les Profs. Daniela Dragomirescu (INSAT et LAAS-CNRS) et Florin Udrea (Département d’Ingénierie de l’Université de Cambridge) ont pu développer ce projet d’école.

Cette édition de l’école d’été a eu un vif succès en réunissant 33 participants, la plupart originaires du RU (10) ou de France (9), mais également d’autres pays (Allemagne, Italie, Portugal, Luxembourg, Singapour).

Jean Arlat, conseiller scientifique, a eu le plaisir d’ouvrir l’école d’été en mettant l’accent sur le rôle de la diplomatie scientifique et en l’inscrivant dans le cadre de l’accord SST-Churchill College. Il a également insisté sur le rôle des systèmes cyber-physiques (associant développements matériels et logiciels) dans la pénétration généralisée des technologies numériques (collecte, traitement et diffusion de l’information) dans des domaines d’application de plus en plus nombreux : véhicules autonomes connectés, e-santé, habitat intelligent, usine du futur, etc.

PNG
Sébastien Boria, Mohamed Kaâniche, Martin Hawes et Romain Bergé lors de CPS 2017 au Churchill College

Sébastien Boria, responsable des technologies mécatroniques chez Airbus Group, Toulouse, FR, a ensuite lancé le programme de l’école par une exposé invité très didactique sur le thème : Computing at the edge : optimal trends for CPS in manufacturing systems. Cette présentation a notamment permis de préciser les attentes d’un industriel majeur en matière de systèmes cyber-physiques ainsi que les principales pistes poursuivies dans le développement du projet d’« usine intelligente ».

Autre temps fort, une session de l’après-midi de la deuxième journée a été consacrée à la question importante de la cybersécurité, via deux présentations traitant respectivement de :

  • sécurité et respect de la vie privée dans diverses applications critiques (Mohamed Kaâniche, LAAS-CNRS, Toulouse, FR)
  • problématiques de sécurité spécifiques à l’émulation du paiement par carte de crédit par téléphone cellulaire (Romain Bergé, Thales Communications & Security, Toulouse, FR et Martin Hawes, Thales e-Security, Aylesbury, GB).

Pour en savoir plus : le programme complet de l’Ecole d’été.

publié le 01/09/2017

haut de la page