Histoire - Napoléon

[!sommaire]

Napoléon

* Malgré les idéaux qu’elle a proclamés, la Révolution Française est rapidement devenue une dictature militaire. La lutte pour le pouvoir fit rage jusqu’au coup d’Etat du général à succès Napoléon Bonaparte et il prit le pouvoir le 18 brumaire (9 Novembre 1799). Savais-tu qu’il y avait un calendrier français spécial ?

JPEG
JPEG

Napoléon Bonaparte peint par Jacques-Louis David

Le coup d’Etat du 18 brumaire 1804

* Napoléon devint le premier Consul et restaura l’ordre petit à petit et organisa les finances françaises, l’administration et la justice. Déjà populaire, il devint un héros national quand il revint victorieux d’une bataille contre les Italiens. Le 2 décembre 1804, en présence du Pape, il s’est couronné empereur dans la fameuse cathédrale Notre-Dame-de-Paris.

JPEG

Le sacre de Naopléon peint par David

* La première décennie de Napoléon en tant qu’empereur fut couronnée de nombreux succès. Il combattit contre à peu près toutes les nations europénnes, souvent alliées contre lui et conquit à peu près toute l’Europe, grâce notamment aux batailles de Iéna, Wagram et Austerlitz.

GIF

La bataille d’Austerlitz

* Mais il était trop ambitieux et progressivement très autoritaire. En 1811, il envahit la Russie. Surpris par la sévérité de l’hiver, il fut obligé d’évacuer ses troupes dans des conditions terribles ; les Français accusèrent d’importantes pertes humaines. Des milliers de soldats vinrent à mourir quand l’armée tenta de traverser la rivière Bérézina (maintenant en Biélorussie). Avec Napoléon dans une situation difficile, les nations européennes s’allièrent une nouvelle fois contre lui et envahirent la France. Paris fut prise et Napoléon abdicqua le 6 avril 1814.

Les Cents Jours

Napoléon fut ensuite exilé sur l’île d’Elbe, alors que Louis XVIII régnait en France. Mais le roi n’était pas populaire, et Napoléon réussit à s’échapper et retourna à Paris où la population lui réserva un chaleureux accueil. La coalition des forces européennes se réunirent une dernière fois pour affronter Napoléon à Waterloo en 1815. Avec deux fois moins d’hommes que l’armée alliée du Duc de Wellington, il subit une défaite et fut définitivement exilé sur la miniscule île de St-Hèlène, où il finit ses jours en écrivant ses mémoires.

JPEG

La bataille de Waterloo

publié le 27/04/2009

haut de la page