Insertion numérique d’une publicité dans une vidéo

La société britannique MirriAd a développé une nouvelle technologie, connue sous le nom de ZoneSense, permettant d’insérer numériquement des objets dans les vidéos. Ces derniers peuvent être des logos, des affiches ou même des produits de consommation.

Le fait d’introduire dans les films des produits à des fins publicitaires est une méthode commune utilisée depuis les années 50. De nombreuses multinationales ont mené avec succès des campagnes publicitaires dans les séries télévisées les plus connues et les films à gros budget. Les productions les plus importantes contiennent en moyenne plus de 30 objets. Ce type de publicité génère actuellement plus de 6 milliards de dollars (environ 4 milliards d’euros), et devrait atteindre 14 milliards de dollars (environ 9 milliards d’euros) en 2010 notamment grâce aux nouvelles méthodes de diffusion.

L’industrie publicitaire connait aujourd’hui un manque à gagner lié à une audience de plus en plus fragmentée et donc plus difficile à cibler par les méthodes classiques. Par ailleurs, la diffusion de nombreux logiciels permettant de "zapper" les pages publicitaires, notamment dans les lecteurs/enregistreurs vidéo représente une menace assez sérieuse pour cette industrie.
JPEG JPEG

Jusqu’à présent, l’insertion des produits dans les films des séries télévisées ou des clips vidéo se faisait physiquement pendant le tournage du film. Avec la technologie de MirriAd il est désormais possible d’insérer numériquement des produits virtuels dans une vidéo après la fin de son tournage. Ce nouveau système permet d’adapter la publicité dans les vidéos suivant le pays de diffusion et le public qui regarde la vidéo. De plus il est possible de générer de nouveaux revenus publicitaires grâce aux anciens DVD en y insérant des objets à des fins publicitaires.

ZoneSense est accessible via le site Web de MirriAd. En raison de son succès, MirriAd vient de décider de confier l’hébergement et la maintenance de ses serveurs à l’un des sept centres de données de TelecityGroup à Londres. Ces centres de données ont un réseau indépendant et offrent un accès direct au London Internet Exchange (LINX), ce qui va permettre à MirriAd de choisir librement son fournisseur d’accès.

Financièrement, Seraphim Capital, un réseau britannique de Business Angels, vient d’investir de 2 millions de livres (environ 2,6 millions d’euros) dans MirriAd. Cet investissement va permettre à MirriAd de pouvoir se développer afin de mieux répondre aux nombreuses demandes de l’industrie cinématographique.

London Internet Exchange (LINX) : point d’échange internet, Internet Exchange Point (IXP) en anglais, situé à Londres. Comme tous les IXP, le LINX est une infrastructure physique qui permet aux opérateurs et aux prestataires de services internet d’échanger du trafic en se raccordant sur ce point, évitant ainsi de passer par des infrastructures lointaines.

Sources :
- The Engineer Online , 07/04/08
- Site official de MirriAd
- Wikipedia


Rédacteur : Abdelkader Hadj Sadok

publié le 19/08/2008

haut de la page