L’Université de Durham classée première en Europe pour sa recherche spatiale

Dans le dernier classement du journal spécialisé Times Higher Education (THE), l’Université de Durham arrive quatrième institution, et première européenne, pour la recherche spatiale (qui inclut la recherche en astronomie, en astrophysique et en sciences atmosphériques). Les indicateurs publiés par le THE mesurent l’impact des travaux de recherche menés à Durham pour la période allant de janvier 1998 à juin 2008. Ces indicateurs sont fondés sur le nombre de citations par publication de recherche et ont été calculés par Thomson Reuters Essential Science Indicators. Chaque article est classé dans une catégorie en fonction du journal dans lequel il a été publié et de la correspondance journal-champ disciplinaire établie par Thomson Reuters.

L’Université de Durham est devancée par l’Institute for Advanced Study de Princeton, et par les Universités de Princeton et de Chicago. En fait, outre l’Université de Durham, seules deux autres universités non américaines figurent parmi les 20 premières institutions : l’Australian National University de Canberra et l’Université de Cambridge se classent respectivement dixième et douzième. Ce sont plus de 12 100 institutions qui ont été prises en compte pour établir le classement qui n’en retient que 121.

Parmi les thématiques poursuivies à l’Université de Durham, on peut citer :

  • la recherche sur l’énergie noire, cette force répulsive qui s’oppose à la gravité dans l’Univers ;
  • la recherche sur la matière noire, qui constitue la grande majorité des masses mais qui est composée d’une matière inconnue ;
  • la découverte de liens entre les petits trous noirs et ceux super-massifs ;
    des modélisations informatiques de grande ampleur cartographiant l’évolution de l’Univers.
JPEG - 28.2 ko
Le Cosmic Eye (l’oeil cosmique) montrant au centre une galaxie entourée de l’arc d’une galaxie distante
Source/crédit : Université de Durham

Le groupe d’astronomie de Durham, qui inclut l’Institute for Computational Cosmology (ICC, l’Institut de Cosmologie Informatique) est un des plus importants groupes de recherche en physique spatiale/astrophysique d’Europe. Des physiciens de Durham s’ont également basés au Centre for Advanced Instrumentation (Centre pour l’Instrumentation Avancée), à NETPark, un parc scientifique et technologique situé dans le Comté de Durham. Ils y conçoivent et construisent des instruments destinés à certains des plus grands télescopes au monde : ainsi, ils sont impliqués dans le développement du télescope spatial James Webb qui succèdera à Hubble.


Sources :
- Université de Durham, 10/11/08
- Extragalactic Astronomy and Cosmology Group, Université de Durham
- Times Higher Education


Dr Anne Prost

publié le 17/03/2009

haut de la page