L’Université de Durham reçoit un important financement pour la physique des particules

L’Institute for Particle Physics Phenomenology (IPPP, Institut de Phénoménologie de la Physique des Particules) de l’Université de Durham a reçu, de la part du conseil de recherche Science and Technology Facilities Council (STFC, le conseil de recherche pour les grands équipements de recherche), un financement de recherche d’un montant de 16,7 millions de livres sur dix ans. Ces fonds devraient permettre aux chercheurs de l’Institut de poursuivre leurs travaux consacrés, entre autres, à l’anti-matière et à la matière sombre, aux possibilités de dimensions supplémentaires de l’espace-temps ou au Boson de Higgs.

Ce nouveau financement est accompagné d’une augmentation de l’investissement consacré par l’Université de Durham à l’IPPP. Cette augmentation financera une extension du Odgen Centre (voir ci-dessous), une amélioration de l’infrastructure informatique et de nouveaux postes permanents. Elle permettra également la création des postes de chercheurs supplémentaires et davantage de financements disponibles pour les ateliers de travail, pour les visites de chercheurs extérieurs au centre et pour les voyages. Le directeur de l’IPPP, le professeur Nigel Glover, s’est bien évidemment félicité de ce financement et estime que « le nouveau financement du STFC, conjugué au nouvel investissement de l’Université de Durham, nous permettra de continuer à entretenir ce lien vital entre la théorie et l’expérience et assurera que la physique des particules britannique continue à prospérer et à jouer un rôle central dans les grands équipements innovants, comme le Large Hadron Collider. Il aidera également le Royaume-Uni à se préparer et à contribuer à la conception et à la planification des programmes de physique sur de nouvelles installations futures ».

JPEG - 48.7 ko
Image d’un évènement dans lequel un trou noir microscopique a été créé par la collision de deux protons dans une image de synthèse du détecteur ATLAS du LHC
Source/copyright : CERN

L’Institute for Particle Physics Phenomenology (IPPP)
L’IPPP a été établi en octobre 2000 sous la forme d’une joint venture entre l’Université de Durham et le Particle Physics and Astronomy Research Council (PPARC, le conseil de recherche pour la physique des particules et l’astronomie qui a fusionné avec le conseil de recherche CCLRC pour donner naissance au STFC). L’Institut fait partie du Centre de Théorie des Particules de Durham, basé conjointement au sein des Départements de mathématiques et de physique de l’Université et qui héberge un certain nombre d’universitaires dépendant des deux départements. Consacré à la phénoménologie de la physique des particules, discipline qui fait le lien entre la théorie et l’expérience, l’IPPP propose un forum au sein duquel les théoriciens et expérimentateurs britanniques peuvent coordonner leurs intérêts communs et leurs travaux de recherche futurs, à travers des réunions de discussion, des ateliers de travail et des conférences. L’IPPP accueille également des scientifiques extérieurs pour des visites pouvant durer de quelques jours à plusieurs mois et forme des étudiants à travers des doctorats, un programme de conférences doctorales et des écoles d’été.
Avec l’Institute for Computational Cosmology (ICC, l’Institut de cosmologie informatique), l’IPPP forme le Odgen Centre for Fundamental Physics (le Centre Odgen pour la Physique Fondamentale) hébergé dans un bâtiment prévu à cet effet et ouvert en octobre 2002 par le Premier ministre Tony Blair.
L’IPPP est également membre associé du Cockcroft Institute, l’institut implanté au Laboratoire de Daresbury et consacré à la recherche sur les accélérateurs.


Sources :
- Université de Durham, 27/01/09
- IPPP
- STFC, 27/01/09


Dr Anne Prost

publié le 18/03/2009

haut de la page