La classification périodique des éléments en vidéo et en ligne

Le professeur Martyn Poliakoff et ses collègues de la Faculté de Chimie de l’Université de Nottingham rendent le tableau périodique des éléments plus vivant, et plus « explosif », grâce à un « tableau périodique des vidéos », posté en ligne sur un site dédié [1]
ainsi que sur une chaine spéciale [2]
de YouTube, le site web d’hébergement de vidéos.

JPEG - 34.3 ko
Tableau périodique des éléments
Source : The periodic table of videos – Université de Nottingham

Chacun des 118 éléments de la classification périodique est ainsi présenté dans sa propre vidéo longue de quelques minutes, composée d’un mélange d’explications données dans la plupart des cas par le professeur Poliakoff et de démonstrations réalisées par ses collègues du département de chimie. Dès sa mise en ligne, le « tableau périodique des vidéos » a remporté un très grand succès, notamment grâce au caractère explosif des démonstrations réalisées : mélange de sodium et d’air, d’oxygène liquide et de coton etc. En cliquant sur le lien hypertexte de chaque élément, les internautes peuvent consulter directement la vidéo consacrée à l’élément qui les intéresse. Certains des films présentent des expériences qui ne sont plus réalisées dans le cadre des cours de science des écoles pour des raisons de sécurité.

JPEG - 11.1 ko
Illustration de l’élément oxygène : le Dr Pete Licence enflamme une boule de coton imprégnée d’oxygène liquide
Source/Copyright : Université de Southampton

Les vidéos sont destinées à un large public : selon le professeur Poliakoff, il ne s’agit pas uniquement de recruter des étudiants pour l’université mais il s’agit aussi de stimuler un intérêt pour la science parmi tous les écoliers, notamment ceux qui étudient pour leurs GSCE (l’équivalent britannique du brevet des collèges). Les vidéos resteront disponibles en ligne afin de constituer une source d’information permanente pour les étudiants en chimie et les enthousiastes de la discipline.

Le « tableau périodique des vidéos » dérive du projet Test-Tube mené à l’Université de Nottingham : mis en œuvre par Brady Haran, journaliste en résidence à l’université, ce projet présente en ligne sur Internet les travaux de recherche menés à Nottingham, expliqués par les scientifiques eux-mêmes, « avec leurs propres mots ».

Sir Harry Kroto, Prix Nobel de chimie qui a toujours été très impliqué dans la dissémination de l’information scientifique auprès des jeunes, soutient l’initiative dont il déclare qu’elle constitue « une excellente utilisation des nouvelles dynamiques de communication pour l’éducation ».


Sources :
- Université de Nottingham, 15/07/08
- The Periodic Table of Videos
- Test-Tube


Dr Anne Prost

publié le 17/03/2009

haut de la page