La réponse des sociétés savantes britanniques au déclenchement de l’article 50

Plusieurs sociétés savantes britanniques ont publié une déclaration conjointe “Higher Education, Research and Innovation : After Triggering Article 50”, en réponse au déclenchement de l’article 50 du traité sur l’Union européenne le 29 mars 2017. Les organismes signataires sont les suivants : Royal Society, Academy of Medical Sciences, British Academy, Royal Academy of Engineering, Royal Society of Edinburgh, Royal Irish Academy et Learned Society of Wales.

PNG

Le président de la Royal Society, Sir Venki Ramakrishnan, a également déclaré :

« Le Royaume-Uni est un leader mondial en terme de recherche ; et le maintien de ce statut a été identifié à juste titre par le gouvernement comme étant une priorité dans les négociations de Brexit. Pouvoir continuer à bénéficier des personnes et idées d’ici et d’ailleurs, ainsi que des financements et cadres réglementaires adéquats, sont des conditions essentielles à notre succès.

Bien qu’il y ait beaucoup d’éléments à négocier concernant les conditions de sortie du Royaume-Uni de l’UE, nous espérons que le gouvernement accordera une priorité absolue aux chercheurs de l’UE qui travaillent et vivent déjà au Royaume-Uni, ainsi qu’aux personnes à leur charge, afin qu’ils aient le droit de rester ici. La science et l’innovation ont un rôle clé à jouer dans la conception de l’avenir du Royaume-Uni et il est dans notre intérêt national de conserver et d’attirer les meilleurs talents scientifiques au monde. »

Source : Royal Society, Research after triggering Article 50, 29 March 2017

Rédactrice : Stéphanie Dos Santos, attachée scientifique adjointe

publié le 12/04/2017

haut de la page