Lancement de la coopération entre les facultés de Médecine de l’Université Paris Descartes et d’UCL

La Faculté de Médecine de l’Université Paris Descartes (UPD) et l’UCL l’Institute for Women Heath of the Faculty of Population Health Sciences ont organisé le premier séminaire conjoint sur la thématique du retard de croissance intra-utérin, le 5 mai 2017. En dépit des avancées récentes, les racines profondes de cette anomalie restent mal connues. Face à la complexité de la tâche, échanges et collaborations entre scientifiques et praticiens sont clairement des voies à privilégier pour développer une meilleure compréhension des phénomènes sous-jacents et à terme des moyens de surveillance et de prévention adaptés.

Le séminaire, qui s’est tenu dans les salons la Résidence de France, a réuni une cinquantaine de participants issus de chaque faculté, ainsi que d’autres acteurs du domaine de la santé (INSERM, Hôpitaux parisiens, GE, etc.).

JPEG

Lancement de la coopération entre l’Université Paris Descartes et UCL à la Résidence de France
Prof. Graham HART (Dean of UCL Faculty of Population Health Sciences, Geoffrey Sockett (Vice Président Relations internationales de l’UPD), Prof. Anna DAVID (Head of UCL Dpt. of Maternal-Fetal Medicine), Prof. Gérard FRIEDLANDER (Doyen de la Faculté de Médecine de l’UPD), Prof. Vassilis TSATSARIS (Hôpital Cochin - APHP and INSERM)


Au-delà de la tenue ce séminaire, qui lance une coopération sur la durée entre les deux facultés, un accord mettant en place un programme d’échange d’étudiants a également été conclu.

Les Professeurs Vassilis TSATSARIS (UPD) et Anna DAVID (UCL) ont été les chevilles ouvrières dans l’organisation de cette manifestation et la gestation du programme d’échange. C’est notamment grâce au séjour de longue durée à UCL (depuis septembre 2016) du Prof. TSATSARIS que cette coopération fructueuse a pu naître et se développer.

La journée a montré que la coopération est déjà en très bonne voie. Deux projets de recherche communs ont d’ores et déjà été identifiés afin de concrétiser et nourrir la collaboration sur deux thèmes de la problématique : aspects cliniques d’une part et imagerie médicale associée, d’autre part. Une nouvelle rencontre, du même type que cette journée, est projetée pour l’an prochain à Paris. Les échanges bilatéraux d’étudiants démarreront au cours de la prochaine année universitaire.

publié le 10/05/2017

haut de la page