> Le CoRWM recommande un stockage géologique profond des déchets radioactifs - mai 2006

Le Committe on Radioactive Waste Management (CoRWM) a publié le 27 avril 2006 ses recommandations préliminaires sur le stockage des déchets radioactifs. Ces recommandations sont basées sur trois ans de recherche exhaustive, incluant les aspects techniques, scientifiques, éthiques et sociaux des différentes solutions potentielles. La consultation a pris en compte les avis de plus de 200 experts techniques, de milliers de membres du public et des acteurs clés. Le rapport définitif sera présenté en juillet 2006. Les options présentées ne prennent en compte que les déchets existants et ceux qui vont provenir des centrales actuelles une fois démantelées. Le CoRWM ne prend pas position sur le renouvellement, ou non, du parc nucléaire britannique.

L’option recommandée par le CoRWM est le stockage en formation géologique profonde (voir le spécial « L’énergie nucléaire au Royaume-Uni » des Actualités de février 2006), c’est-à-dire dans des dépôts situé entre 400 et 500 m de profondeur en formation géologique argileuse ou granitaire. Cette solution a déjà été adoptée en Finlande (le site est choisi), en Suède (site à déterminer) et récemment en France (loi du 22 mars 2006). Cependant, le CoRWM reconnaît que le procédé d’implémentation du dépôt prendra plusieurs décennies, peut-être même deux générations, à cause des controverses liées au choix du site, à la construction et à l’opposition probable du public. A cause de cette longue période d’implémentation, le CoRWM préconise un système de stockage intermédiaire assurant la continuité entre les déchets provenant des centrales et leur entreposage en couche géologique profonde.

Le CoRWM ne se prononce pas sur le choix du site, il recommande pour cela de se baser sur des communautés volontaires, méthode employée avec succès en Finlande, et ensuite de leur fournir des compensations si leur site est choisi (construction de bâtiments publics par exemple). Au niveau géologique, environ un tiers du territoire britannique pourrait convenir pour ce type de stockage.

Ces recommandations préliminaires vont faire l’objet d’une seconde consultation auprès des parties concernées avant de rendre le rapport final au Department for Environment, Food and Rurals Affairs (Defra, ministère de l’Ecologie, de l’Alimentation et des Affaires Rurales) et dans les administrations dévolues d’Ecosse, d’Irlande du Nord et du Pays de Galles.

Auteur : Mathieu Daoudi


Sources : CoRWM, press release, 27/04/06, www.corwm.org.uk & www.corwm.org.uk/pdf

publié le 17/07/2006

haut de la page