Le spationaute Thomas Pesquet est de retour sur Terre

Le spationaute Thomas Pesquet est de retour sur Terre, depuis le 2 juin 2017, après un séjour de plus de six mois dans la Station spatiale internationale (International Space Station, ISS). C’est le plus long séjour dans l’espace en continu réalisé par un français.

PNG
Thomas Pesquet est un spationaute français de l’Agence spatiale européenne (European Space Agency), âgé de 39 ans. Il a reçu une formation d’ingénieur aéronautique à l’École Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace (ISAE Supaéro) de Toulouse. Par la suite, il a occupé différents postes d’ingénieur dans l’industrie aérospatiale et au Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) avant de débuter une formation de pilote de ligne. Il est membre de l’Association Aéronautique et Astronautique de France (3AF) et de l’Institut Américain d’Aéronautique et d’Astronautique (AIAA).

Recruté par l’Agence spatiale européenne (European Space Agency, ESA) en 2009, il est sélectionné en mars 2014 pour une mission de longue durée à bord de l’ISS : c’est la mission Proxima. Cette mission a été baptisée Proxima en hommage à l’étoile la plus proche de notre Soleil, Proxima du Centaure, ce qui perpétue la tradition française qui consiste à baptiser les missions des spationautes du nom d’une étoile ou d’une constellation. Thomas Pesquet devient le dixième spationaute français à partir dans l’espace.

JPEG
Photo : crédits ESA/NASA. Thomas Pesquet, 2 juin 2017

En novembre 2016, Thomas Pesquet est nommé Ambassadeur de l’UNICEF pour le changement climatique et l’accès à l’eau potable. Quelques jours plus tard, le 15 novembre 2016, il s’est envolé dans l’espace pour une mission d’environ 6 mois, lors de laquelle il a mené à bien de multiples activités scientifiques. Pendant cent quatre-vingt-seize jours, son domicile et son lieu de travail se sont trouvés à quelques 400 kilomètres au-dessus de la Terre. Thomas a réalisé des expériences variées à bord de l’ISS, un avant-poste de recherche exceptionnel pour l’exploration humaine de l’espace.

« Si nous partons dans l’espace, ce n’est pas pour nous-mêmes, mais parce que nous croyons que c’est utile pour tout le monde sur Terre. C’est une aventure collective, née des rêves et du travail d’une multitude de personnes. C’est pourquoi je tiens à la faire partager au plus grand nombre. » Thomas Pesquet

Le spationaute français est finalement redescendu sur Terre le 2 juin 2017, accompagné de son collègue russe Oleg Novitski. La capsule Soyouz qui les hébergeait s’est désamarrée de la Station spatiale internationale à 12h50 (heure française), puis a mis les gaz. Lorsque la capsule est arrivée à 10 kilomètres d’altitude, les parachutes se sont ouverts. L’équipage s’est posé à 16h10 sur le sol du Kazakhstan et a été pris en charge par les équipes au sol. Cette descente reste rude pour les spationautes, dont le corps doit encaisser une décélération très forte.

Thème : spatial.

publié le 09/06/2017

haut de la page