> Les collaborations inter- et intra-conseils de recherche s’intensifient - jan 2006

Les conseils de recherche Biotechnology and Biological Research Council (BBSRC) et l’Engineering and Physical Sciences Research Council (EPSRC) ont inauguré ensemble la Technology Development Research Initiative (TDRI), un projet commun visant d’une part à développer de nouvelles technologies dans les domaines des sciences biologiques et d’autre part à adapter, pour les sciences biologiques, des technologies déjà existantes dans d’autres domaines.
Pour sa première année, le budget se montera à 10 millions de livres (environ 14,5 millions d’euros), 7 millions apportés par BBSRC contre 3 par l’EPSRC, et l’objectif est de financer entre 20 et 25 projets. Il s’agit d’encourager la recherche multidisciplinaire et interdisciplinaire et ainsi d’impliquer des mathématiciens, des ingénieurs et des physiciens aux côtés des biologistes. Deux appels à propositions seront lancés, chacun incluant des priorités de recherche établies, au nombre de trois :

  • développer des technologies à haut débit plus précises et de nouveaux outils analytiques, en particulier pour la recherche sur les cellules souches et l’analyse des cellules vivantes (par opposition aux extraits de cellules) ;
  • développer de nouvelles technologies " -omiques " (tels que protéomique ou métabolomique) pour la biologie des systèmes, afin d’obtenir une meilleure connaissance de la façon d’opérer des systèmes biologiques au niveau moléculaire ;
  • développer de nouvelles technologies de marquage permettant d’étudier l’expression moléculaire en combinant l’analyse in vivo et une résolution spatiale et temporelle précise.

Par ailleurs, le BBSRC indique, dans son plan d’action à 10 ans, qu’il encourage ses instituts propres (au nombre de sept) à s’engager dans une campagne de collaboration les uns avec les autres. Dans ce rapport, le BBSRC établit les priorités de recherche de ses instituts selon trois secteurs :

  • agriculture durable et utilisation des espaces ;
  • santé et bien-être des animaux ;
  • biomédecine relative au bien-être humain.

Le changement d’emphase depuis les priorités individuelles des instituts vers des thèmes globaux a été perçu par certains chercheurs comme le premier pas vers l’abolition des subventions institutionnelles accordées par le BBSRC. La direction nie ces allégations tout en ajoutant que les instituts devraient cesser de se considérer comme indépendants en travaillant chacun de façon individuelle.



Auteur : Dr Claire Mouchot

Sources : Research Fortnight, 21/12/05, www.researchresearch.com ; BBSRC, Press release, 21/12/05, http://www.bbsrc.ac.uk/media/pressreleases/05_12_21_institute_science_plan.html

publié le 06/03/2006

haut de la page