Les futures générations de pylônes électriques dévoilées

Entre du mobilier anglais de style XVIIIe et des ferronneries moyenâgeuses, les visiteurs du Victoria & Albert Museum (Londres) ont sans doute été un peu surpris de découvrir des maquettes exposant des concepts de pylônes électriques haute-tension futuristes. Inauguré par Chris Huhne, Secretary of State for Climate Change and Energy (DECC, ministre pour le changement climatique et l’énergie), cette exposition a présenté les six concepts finalistes retenus parmi plus de 250 projets soumis dans le cadre d’un concours organisé par le Royal Institute of British Architects (RIBA, Institut royal des architectes britanniques) pour le DECC et National Grid, l’opérateur du réseau de transport d’électricité (voir note de fin d’article).

PNG

Le concept vainqueur : T-Pylon , Bystrup - Architecture, Design & Engineering (Acier galvanisé et acier inoxydable)
Crédits : DECC

Un concours récompensé par un prix de 5.000 £

Ces maquettes donnent au visiteur un avant goût des pylônes électriques qui pourraient traverser la campagne britannique dans 10 ou 20 ans. Alors que d’importants investissements sont prévus dans les prochaines années dans le cadre de décarbonisation de l’économie voulue par le gouvernement (réduction de 80% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050) [1], la modernisation du réseau de transport constitue l’un des "grands défis" auxquels sera confronté National Grid, comme le reconnaît son directeur, Nick Winser. Or, le développement de nouvelles lignes haute tension se fait rarement sans frictions avec les communautés locales, qui dénoncent notamment leurs nuisances sur l’environnement.

Comme l’a souligné Chris Huhne, ce concours vise justement à s’assurer que l’"on prenne bien en compte l’impact visuel sur le paysage ainsi que l’avis du public". En effet, durant trois semaines, le public a pu observer les six concepts et a été invité à les commenter via un site internet. Ces commentaires ont ensuite été pris en compte pour désigner le projet vainqueur par un jury présidé par le ministre et comprenant des ingénieurs, des architectes, des artistes et des journalistes. Le concept retenu, T-Pylon a reçu un prix de 5.000 £, et National Grid s’est engagé à intégrer ce dessin dans le développement des prochains pylônes. T-Pylon a été choisi pour sa simplicité et sa fonctionnalité ainsi que pour sa légèreté et sa taille plus petite que les pylônes actuels, ce qui rendra son intégration dans le paysage moins intrusive. Il s’agit donc de donner un coup de jeune à des pylônes dont le dessin traditionnel en treillis métalliques n’a pas vraiment changé depuis 1928. "Comme tous les classiques, le pylône britannique est à la fois adoré et détesté", s’en est d’ailleurs amusé le ministre.

Les conceptions présentées sont plutôt variées et toutes ont cherché à trouver un équilibre entre la silhouette et la fonction. Alors que la grande majorité a souhaité rompre avec la structure traditionnelle en treillis, seul l’un des designs, par New Town Studio, l’a conservée afin que ces pylônes se marient avec ceux existant. Les architectes ont néanmoins opté pour une structure en forme de tube, appelée Totem.

Lignes haute tension, au coeur du développement des énergies renouvelables

Le lancement de l’exposition coïncide avec la publication par l’opérateur de sa nouvelle approche lors de la construction des nouvelles infrastructures de transmission. National Grid y met en avant son engagement à donner plus d’importance à la minimisation de l’impact visuel de ses nouvelles lignes, tout en cherchant à limiter les répercutions sur les factures d’énergie des consommateurs. Cela passera par l’utilisation de nouvelles technologies, le design des pylônes, une consultation large et systématique avec les habitants et, si nécessaire, la mise en souterrain de ces lignes haute tension.

Avec une nouvelle génération de centrales électriques plus propres qui devront être connectées au réseau dans les prochaines décennies et la nécessité de renforcer les capacités de transport d’électricité entre les principales sources d’énergie renouvelable (Ecosse, zones côtières) et les foyers de consommation dans le sud de l’Angleterre, de nouvelles lignes à haute tension devront impérativement être construites dans les années qui viennent. Sensibles à la réticence des britanniques à voir des pylônes traverser le fond de leur jardin et les campagnes, les pouvoirs publics ont donc pris pleinement conscience de l’importance d’associer les consommateurs au choix des futurs pylônes, ainsi que de renouveler leur design, même si le concept retenu est finalement assez conservateur par rapport à certains des autres six finalistes.

PNG
Y Pylon, par Knight Architects Roughan & O’Donovan (Acier, polymères renforcés de fibres, silicone)
Crédits : DECC

Obtenir l’adhésion du public

Dans la suite des National Policy Statements for Energy Infrastructure (Déclarations de politique nationale pour les infrastructures énergétiques) établies le 19 juillet dernier par le DECC [2] qui énoncent les principaux cadres pour tout futur développement du secteur énergétique, ce concours et la publication par National Grid de sa nouvelle approche confirment la volonté de moderniser le réseau de transport d’électricité en tenant compte de l’impact sur l’environnement et sur le cadre de vie des habitants. Au-delà de l’étude de nouveaux designs, ce concours cherche à explorer les relations entre les grandes infrastructures énergétiques et l’environnement, un enjeu clef pour obtenir l’adhésion du public aux transformations importantes auxquelles les réseaux électriques devront faire face afin de respecter les objectifs ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre.


Pour en savoir plus :
- De nombreuses photos des projets de pylônes et de l’exposition sont visibles ici :

Flower Tower


- [1] "Cap sur une alimentation sécurisée en électricité bon marché dé-carbonée : "Entre coupures de courant et investissements, il est temps de choisir !"" - BE Royaume-Uni 111 (19/09/2011) : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/67703.htm
- [2] http://redirectix.bulletins-electroniques.com/IG0DE


Sources :
- DECC, 14/09/2011, http://redirectix.bulletins-electroniques.com/4f8RZ
- Engineering & Technology Magazine, 15/09/2011, http://eandt.theiet.org/news/2011/sep/pylon-design.cfm
- National Grid - "Our approach to the design and routeing of new electricity transmission lines", 14/09/2011, http://bit.ly/vNRR9H


Auteur : Olivier Gloaguen

publié le 21/11/2011

haut de la page