> Lord Sainsbury démissionne de son poste de Secrétaire d’état à la science et l’innovation - dec 2006

Lord Sainsbury a annoncé le 10
novembre 2006 qu’il démissionnait
du poste de Secrétaire d’état à la
science et la technologie qu’il occupait
depuis huit ans. David Sainsbury a
précisé qu’il quittait le gouvernement
pour raisons personnelles et qu’il souhaitait
se consacrer davantage à ses
activités caritatives et à ses affaires.
Lord Sainsbury avait été nommé en
juillet 1998 au poste de Secrétaire
d’état et était responsable à ce titre de
l’Office of Science and Innovation (alors
Office of Science and Technology), des
conseils de recherche et des affaires
spatiales. Lord Sainsbury est considéré
comme un proche du premier
ministre Tony Blair et a donné plusieurs millions de livres au parti travailliste.
Il a été remplacé à son poste
par Malcolm Wicks jusque là
Secrétaire d’état à l’énergie.

Les acteurs britanniques dans les
domaines de la science et la technologie
ont salué le travail effectué par Lord Sainsbury qu’ils appréciaient
généralement beaucoup. Ainsi, Evan Harris, député du parti Libéral
Démocrate et porte parole du parti
pour la science est allé jusqu’à
déclarer que « David Sainsbury était
la meilleure chose dans la politique
scientifique du gouvernement
 ». Mark
Walport, directeur de la fondation
Wellcome Trust, et Colin Blakemore,
directeur général du conseil de
recherche Medical Research Council
(MRC) ont tous deux loué les qualités
du ministre. Diana Warwick,
directrice générale de Universities
UK
, l’organisation qui regroupe les
vice-chanceliers des universités britanniques,
a déclaré que le départ
de Lord Sainsbury « était une perte
sérieuse pour la science et le secteur des
universités britanniques. Il comprenait,
il écoutait et il était un avocat très puissant.
Nous lui sommes très redevables

 ». Même Campaign for Science and
Engineering in the UK
(CaSE), le
groupe de pression pour la science
britannique souvent très critique du
gouvernement britannique, a précisé,
par Peter Cotgreave son directeur,
que « David Sainsbury était inhabituel
parmi les ministres pour la science,
puisqu’il souhaitait vraiment le poste, plutôt que de le considérer comme un
marche pied vers un poste plus élevé. Il a gagné le respect de la communauté de la science et des sciences de l’ingénieur enmontrant un réel intérêt pour notre travail
et en présidant à une augmentation
sans précédent du budget de la science
 ».

David Sainsbury : un passionné de sciences et de politique

David Sainsbury, ou Lord Sainsbury of Turville comme il est connu depuis son anoblissement en 1997, appartient à la famille propriétaire d’une des principales chaînes de supermarchés britanniques. Après avoir étudié l’histoire et la psychologie à l’Université de Cambridge, David Sainsbury s’est d’abord consacré aux affaires familiales jusqu’à occuper le poste de président du conseil d’administration de J Sainsbury plc jusqu’à juillet 1998. A cette date, il a fait son entrée au gouvernement de Tony Blair en tant que
Parliamentary Under-Secretary of State for Science and Innovation (Secrétaire d’état à la science et l’innovation).

Lord Sainsbury manifestait déjà un intérêt certain pour la science avant son entrée au gouvernement et possédait des parts dans des sociétés actives dans le domaine des OGM. A son entrée au gouvernement, David Sainsbury a transféré ses participations dans une fiducie sans droit de regard. Sa passion pour la recherche en génétique l’a également conduit à donner pour 200 millions de livres (environ 298 millions d’euros) d’actions Sainsbury à la Gatsby Charitable Foundation qui finance des recherches sur l’amélioration par voie génétique de la résistance des plantes aux maladies.


Sources : Department of Trade and Industry,
10/11/06.


Auteur : Dr Anne Prost

publié le 15/02/2007

haut de la page