Médaille d’or pour les investissements dans le domaine de l’énergie

Durant la période olympique, des personnalités du monde entier venues saluer les performances de leurs athlètes ont afflué au Royaume-Uni. Des dirigeants de gouvernements, d’entreprises internationales et des personnalités du monde de la finance, incluant Christine Lagarde, directrice générale du FMI, Eric Schmidt, directeur de Google, Daniel Ek, directeur de Spotify et Howard Stringer, président de Sony, entre autres, seront présents au cours d’une série de Global Business Summits (Sommets globaux des entreprises) qui ont pris place au sein de la British Business Embassy, organisée par UKTI (UK Trade and Investment), à Lancaster House, sur la période couvrant les jeux olympiques et paralympiques, soit du 26 juillet au 9 septembre 2012. L’objectif de la British Business Embassy est de captiver l’imagination de toutes ces personnalités visitant le pays et de stimuler les discussions et les investissements en leur montrant ce que le Royaume-Uni a de mieux à offrir dans les domaines de la mode, de l’architecture, de la technologie, des sciences de la vie, de l’ingénierie, des secteurs automobile et aérospatial.

La journée du 6 août, consacrée au domaine de l’énergie, a été particulièrement riche en annonces d’investissements. Selon George Osborne, Chancelier de l’Echiquier, "le sommet global des entreprises démontre la façon dont le Royaume-Uni peut dominer le monde dans le secteur de l’énergie : en sécurisant des investissements, créant de nouveaux emplois et construisant un futur prospère."

Il a ainsi été annoncé au cours de cette journée que le groupe GDF Suez, avec Centrica et Bayerngas, partenaires dans le projet Cygnus (le plus grand champ de découverte de gaz au sud de la Mer du Nord au cours des 25 dernières années) ont signé un Field Development Plan (FDP, Plan de développement de champs). Cet accord permet l’exploitation de nouveaux champs gaziers et pétroliers et assure qu’il n’y aura pas d’effet environnemental néfaste. Ce projet évalué à 1,4 Md£ fait suite à l’annonce par le gouvernement, le 25 juillet 2012, d’octroyer 500 M£ pour l’exploitation de champs gaziers en eaux superficielles. L’annonce de GDF Suez, Centrica et Bayernags consiste initialement en 375 M£ de contrats dans le projet Cygnus, 337 M£ étant directement investis au Royaume-Uni, permettant ainsi la création de plus de 1 200 emplois. Les réservoirs du projet Cygnus renferment des réserves de gaz estimées à 18 milliards de mètres cubes, ce qui équivaudrait à 5% de la production britannique, et la première production est attendue en 2015. Au total, 80% de la valeur totale du projet devrait être investie au Royaume-Uni, avec la création potentielle de 4.000 emplois.

Pour soutenir la recherche fondamentale et la mise en application dans le domaine de l’énergie des matériaux avancés (plus solides, durs, durables et/ou élastiques), BP a décidé de créer un centre international pour les matériaux avancés (ICAM, International Centre for Advanced Materials). L’université de Manchester constituera le coeur de ce centre, en partenariat avec d’autres universités de par le monde ayant des domaines d’expertise spécifique. Les universités partenaires sont, pour l’instant, Cambridge, Imperial College London et l’université d’Urbana-Champaign dans l’Illinois, USA. BP consacre l’équivalent de 60 M£ à ce centre stratégique, sur une période de 10 ans. 25 postes académiques seront ainsi créés, ainsi que 100 places en doctorats et 80 en post-doctorat.

La présidente de l’université de Manchester, professeur Dame Nancy Rothwell, s’est déclarée "ravie que BP ait choisi l’université de Manchester comme étant le coeur de l’ICAM, utilisant ainsi notre expertise de renommée mondiale dans le domaine des matériaux avancés et de leurs applications, afin d’aborder les défis actuels et futurs auxquels fait face l’industrie. [...] il s’agit là d’une excellente nouvelle pour la science britannique, qui reconnaît l’excellence de nos universités, de notre recherche, de notre volonté et capacité à travailler avec l’industrie."

Pour Vince Cable, ministre du BIS (Business, Innovation and Skills, ministère des entreprises, de l’innovation et des compétences), "la collaboration entre l’entreprise et les institutions d’enseignement supérieur va stimuler le statut du Royaume-Uni en tant que moteur de l’innovation, et va donner à nos entreprises un angle compétitif. Je suis ravi que BP ait choisi de s’associer avec un certain nombre de nos universités de renommée mondiale afin de trouver des moyens nouveaux et efficaces pour utiliser et générer de l’énergie."

Le plus grand producteur de produits chimiques italien, Versalis, investira de 50 à 60 M euros (soit environ 40-47 M£) dans le développement et l’expansion de sa capacité de production d’élastomères à son site de Grangemouth en Ecosse, afin de permettre des développements techniques sur le marché du pneu automobile. Polimeri Europa Ltd, filiale britannique de Versalis, a ainsi sécurisé 600.000 £ pour la création de 20 emplois, et sept emplois supplémentaires seront créés avec d’autres compagnies, fournisseurs de services sur le site.

La compagnie de consultance dans le domaine des sciences de la Terre, Neftex, basée à Oxford, qui soutient les activités des compagnies d’exploration de pétrole, gaz et minéraux, a récemment remporté un contrat, soutenu par UKTI, avec JOGMEC (Japan Oil, Gas and Metals National Corporation), d’une valeur de plusieurs centaines de milliers de livres sterling. Plus important employeur de diplômés en sciences de la Terre du Royaume-Uni, avec d’ores et déjà plus de 80 employés, Neftex va ainsi pouvoir recruter 50 employés supplémentaires sur le court terme.

Tangent Technologies Limited a obtenu toute une série de contrats avec le secteur minier australien, d’une valeur de 105.000 £, aidant à la création de deux nouveaux emplois à Plymouth à compter de septembre 2012. Au nombre de ces contrats, BHP Billiton, Rio Tinto et St Ives Gold Mining Company en Australie occidentale.

Enfin, il a été octroyé à Melrose Resources plc une concession de six ans pour l’extraction de gaz naturel dans la mer noire, en Bulagrie. Cette nouvelle concession permettra a Melrose Resources, déjà active en mer noire, de consolider sa position sur le marché du gaz bulagre, d’où la compagnie a généré 60% de ses revenus de production de gaz pour l’année 2011.

— 

Le secteur britannique de l’énergie

- L’industrie de l’énergie contribue à 3,9% du PIB britannique et emploie environ 173.000 personnes
- Forces : pétrole, gaz, énergies renouvelables, énergie nucléaire et thermale
- La chaîne d’approvisionnement en pétrole et gaz britannique exporte pour environ 9 Md$ annuels de biens et services, soit environ un quart du total des exportations britanniques dans le secteur de l’énergie
- La capacité de production de pétrole du Royaume-Uni est la première de l’Union Européenne, et la seconde de l’espace économique européen (EEA) après la Norvège. Le pays fait partie des 20 plus gros producteurs mondiaux.
- Le Royaume-Uni est le 15ème producteur mondial de gaz et pétrole, avec une production journalière de 2,2 millions d’équivalents de barils de pétrole.

Sources :

http://redirectix.bulletins-electroniques.com/3iNIW

Rédacteurs :

Maggy Heintz

publié le 06/12/2012

haut de la page