Nouveau système de régulation du trafic

  Un nouveau système de régulation du trafic routier est en cours de réalisation par Qinetiq et Highways Agency. Il consiste à développer deux nouveaux systèmes de capteurs en fibre optique afin de mesurer l’importance du trafic, les capteurs étant installés au moins tous les 500 mètres pour mesurer la vitesse, le nombre de véhicules et la densité du trafic.
Motorway Incident Detection ans Automatic Signalling(MIDAS ) a été désigné pour l’intégration et la transmission du réseau.
  La première solution consiste à enrouler la fibre dans un tube en polymère et à l’incorporer en travers de la route. A chaque fois qu’un véhicule roule sur la fibre, il effectue une compression de celle-ci, qui enverra les données au centre d’information. David Hill, responsable du projet à Qinetiq’s Winfrith Technology Centre annonce : « L’avantage de ce système en comparaison avec les autres méthodes existantes est que nous pouvons placer plusieurs capteurs sur la fibre ou paire de fibres. Nous pouvons potentiellement déposer des capteurs tous les 5 mètres et récupérer les informations environ tous les kilomètres ».
  Parce que les ingénieurs utilisent les composants « passifs » de la fibre optique, aucun besoin en équipement électronique ou en énergie n’est nécessaire, ce qui réduit considérablement les coûts d’infrastructure nécessaire. Les capteurs ont la capacité de mesurer la masse de chaque véhicule qui passe sur les fibres. Chaque paire peut mesurer précisément la vitesse grâce à un algorithme qui détermine si les roues appartiennent à un même véhicule ou non.
  Le second système de Qinetiq, en cours de développement, peut analyser ce qui se passe entre les différents capteurs en installant les câbles de fibre optiques en longueur dans le sens de la route. Dans ce cas, une seule installation est nécessaire pour enregistrer les informations sur 10 km.
  
Le système transmet les impulsions de la lumière qui sont reflétées vers arrière par un processus connu sous le nom de « rétro diffusion » de Rayleigh. En mesurant les caractéristiques de la lumière réfléchie, des perturbations sur n’importe quelle section de la fibre peuvent être détectées et localisées.
  
Qinetiq a fait des tests en utilisant deux câbles de fibre optique installées sur une distance de 300 mètres au milieu de chaque route. Ces tests informent sur la vitesse du véhicule et sa taille, mais ses informations sont moins précises que celles données par les capteurs transversaux.
  
Reste à déterminer si ces systèmes sont capables de fonctionner correctement sous l’eau ou de supporter un trafic très dense.


Sources : Qinetiq, Case Study, http://www.qinetiq.com/ ;
The engineer, press release 16/10/06, http://www.theengineer.co.uk/


Auteur : François-Xavier Desruelles

publié le 12/05/2008

haut de la page