Nouvelles étapes de la coopération d’armement

Le délégué général pour l’armement, Laurent Collet-Billon et ses homologues britanniques, la ministre Harriett Baldwin et le directeur de l’agence DE&S Tony Douglas, ont fait franchir de nouvelles étapes concrètes à la coopération d’armement entre la France et le Royaume-Uni à l’occasion de la 27e réunion du HLWG (*) tenue le 15 décembre 2016 à Paris

Le délégué général pour l’armement, Laurent Collet-Billon et ses homologues britanniques, la ministre Harriett Baldwin et le directeur de l’agence DE&S Tony Douglas, ont fait franchir de nouvelles étapes concrètes à la coopération d’armement entre la France et le Royaume-Uni à l’occasion de la 27e réunion du HLWG (*) tenue le 15 décembre 2016 à Paris.

Dans le domaine de l’aviation de combat non pilotée du futur, Laurent Collet-Billon et Harriett Baldwin ont identifié les jalons qui doivent conduire à la contractualisation de la phase de démonstration de drone de combat FCAS. À l’occasion du HLWG, un accord a été signé permettant le lancement d’une phase d’étude complémentaire d’une durée de 12 mois qui permettra d’affiner les concepts à investiguer.

Autre fruit de la coopération industrielle franco-britannique, le canon de 40 mm CTA40 se distingue également comme un produit technologiquement en avance sur ses concurrents. Reconnaissant que la maîtrise de la configuration du système d’arme est l’une des clés du respect des coûts, des délais et des performances, Laurent Collet Billon et Tony Douglas ont signé un accord permettant une gestion commune des évolutions futures du système.

Par ailleurs, en signant un accord renforçant encore la coopération franco-britannique dans le domaine des moyens d’essais hydrodynamiques, Laurent Collet-Billon et Tony Douglas se sont félicités de la coopération pérenne et de la relation de confiance établie entre les moyens d’essais du centre DGA techniques hydrodynamiques de Val-de-Reuil et ceux de son homologue britannique, le bassin océanique d’Haslar, leur permettant la conception de leurs moyens navals respectifs parmi lesquels les futurs sous-marins des deux nations.

Les co-présidents du HLWG ont enfin rappelé leur volonté commune d’élargir le spectre des coopérations d’armement franco-britanniques ; leur ambition étant de continuer à travailler ensemble sur des projets d’envergure mais également de bénéficier conjointement de l’apport des nouvelles technologies à chaque fois que cela s’avère pertinent.

À l’issue du HLWG, le délégué général pour l’armement, Laurent Collet-Billon, a déclaré :

« Les documents que nous avons signés aujourd’hui sont des preuves concrètes des liens forts qui unissent la France et le Royaume-Uni dans le domaine de l’armement. En signant ces nouveaux accords nous avons donné le cap pour les mois à venir.
Je remercie très sincèrement les équipes françaises et britanniques pour le travail colossal qu’elles ont fourni pour arriver à ce résultat.

Plusieurs jalons majeurs de notre coopération d’armement nous attendent en 2017 pour lesquels nous ne relâcherons pas nos efforts. Je pense en particulier à la notification de la phase de conception du programme FMAN/FMC en mars 2017 et le lancement de la phase de démonstration du programme FCAS en fin d’année ».

La ministre des acquisitions de Défense, Harriett Baldwin, a quant à elle, déclaré :
« Le projet FACS est un projet novateur qui contribue à renforcer les relations de défense franco-britanniques et soutient la recherche innovante des deux côtés de la Manche.

Dans un monde incertain, il est très important de travailler avec des partenaires et des alliés internationaux et je suis ravie que nos équipes, qui collaborent avec des partenaires industriels, progressent bien sur leurs programmes ambitieux »./.

* Le HLWG (high level working group) est l’instance de gouvernance de plus haut niveau de la coopération d’armement franco-britannique. Il a été créé par le traité de Lancaster House de 2010 qui met en place, entre la France et le Royaume-Uni, une coopération de défense qui n’a que peu voire pas d’égal dans le monde. Le HLWG se réunit plusieurs fois par an. Il est co-présidé par le délégué général pour l’armement, Laurent Collet-Billon et par la secrétaire d’État britannique en charge des acquisitions d’armement (minister for Defence procurement) Harriett Baldwin. Le directeur de l’agence d’acquisition britannique (CEO DE&S), Tony Douglas, participe également à cette instance. (Source : site Internet du ministère de la défense)

publié le 13/01/2017

haut de la page