Ouverture du premier parc d’énergies marines en Ecosse

Lors d’une visite à Thurso dans le Caithness le 30 juillet dernier, le Ministre de l’énergie et du changement climatique Greg Barker a inauguré le Pentland Firth and Orkney Waters Marine Energy Park. Ce parc énergétique marin incorpore l’European Marine Energy Center (EMEC, Centre européen des énergies marines), leader mondial dans ce domaine. L’EMEC teste actuellement neuf dispositifs et prévoit d’en installer cinq autres au cours des trois prochaines années. Le Marine Energy Park (MEP, Parc énergétique marin) devrait permettre d’accentuer le profil international de la région et d’asseoir sa réputation de leader mondial dans le domaine des énergies marines. Il repose sur des partenariats régionaux entre le gouvernement, les entités locales telles que Orkney Island ou Highland and Islands Enterprises, ainsi qu’un noyau d’expertise locale et de ressources renouvelables présentes dans cette zone d’Ecosse, afin de permettre un développement plus rapide de ces énergies.

Pentland Firth est le deuxième MEP à voir le jour sur le territoire, après le South West MEP inauguré le 23 janvier 2012, situé entre Bristol, Cornwall, et les Iles de Scilly. Le principal objectif de ces MEP est de favoriser les collaborations publiques et privées, et faciliter la commercialisation des technologies émergentes dans le domaine des énergies marines. D’après le Carbon Trust, il existe actuellement plus de 46 dispositifs basés sur l’énergie des vagues et des marées à l’essai au Royaume-Uni, soit bien plus que dans le reste du monde. On en compte en effet seulement 17 aux Etats-Unis et 10 au Canada, respectivement seconds et troisièmes au palmarès du Carbon Trust.

D’après les estimations du gouvernement, les énergies marines pourraient fournir jusqu’à 20% des besoins du Royaume-Uni en électricité d’ici 2050, avec un potentiel de 27 GW, soit l’équivalent de l’énergie fournie par huit centrales à charbon. Le développement des énergies marines pourrait également aider à réduire les émissions en carbone du pays. Peu avant l’inauguration du MEP, Stephen Wyatt, directeur de l’accélérateur de technologies au Carbon Trust, a déclaré que de manière réaliste, les énergies marines seraient susceptibles de fournir 13 GW d’électricité d’ici 2050, soit 11% de la demande totale au Royaume-Uni, et créer jusqu’à 26.000 emplois, apportant un bénéfice de 3 Md£ à l’économie britannique. A ce jour, huit dispositifs de grandeur nature sont à l’essai, cependant les coûts de production restent très élevés, et il est souvent difficile de trouver des investisseurs pour ces projets risqués et présentant pour l’instant des retours limités.

— 

Créé en 2001, le Carbon Trust est une organisation mondiale ayant pour vocation d’aider les entreprises, les gouvernements et les organismes publics à accélérer la transition vers une économie à faible émission de carbone. Son expertise est basée sur la mise en place de stratégies de développement et de technologies à faible taux d’émission et la régulation des empreintes carbones. En favorisant les actions pauvres en carbone, le but du Carbon Trust but est de contribuer aux objectifs verts de notre époque en favorisant la réduction des émissions, le développement d’industries propres, l’amélioration de la sécurité énergétique, et la création d’emplois.

— 

La semaine précédant l’inauguration du Pentland Firth and Orkney Waters, le gouvernement britannique a incité les investisseurs à financer les projets marins. Cependant, Stephen Wyatt estime que des financements gouvernementaux de l’ordre de la centaine de millions de livres seront néanmoins essentiels pour permettre de diminuer les coûts de production. Le Carbon Trust a estimé le coût de production de l’énergie issue des vagues à 40 p/KWh, et 30-35 p/KWh pour les marées (estimations basées sur les technologies actuelles utilisées dans les fermes de production). Ce prix est à comparer au coût actuel de l’énergie (6 p/KWh), et à celui de l’électricité fournie par les fermes éoliennes offshore (entre 10 et 18 p/KWh). Selon Stephen Wyatt, le coût de production des énergies marines pourrait atteindre 18 p/KWh en 2025, avec une production d’environ 0,9 GW, moyennant un soutien et des financements gouvernementaux appropriés.

Lors de l’inauguration, le Ministre de l’énergie et du changement climatique a déclaré : "Le Royaume-Uni est d’ores et déjà un leader en termes d’énergies issues des vagues et des marées, et il est impératif que nous continuions sur cette voie afin que les énergies marines atteignent leur potentielle place dans notre futur mix énergétique".

Le conseiller Steven Heddle, président du Conseil des Iles d’Orkney, a déclaré que les sites d’essais de l’EMEC, dans les eaux entourant les îles d’Orkney, représentaient des équipements uniques au monde permettant de tester et de certifier les énergies marines, et un avantage évident pour le Royaume-Uni en termes de compétitivité. Outre les investissements déjà fournis par le Conseil des Iles d’Orkney, il a également assuré que le Conseil apporterait un nouveau soutien financier pour le développement d’équipements à Lyness, Hatston et Stromness, démontrant leur confiance dans les travaux de l’EMEC et des MEP.

L’ouverture de ce deuxième MEP britannique, le plus grand mondial à ce jour, marque une fois de plus l’avance prise par le Royaume-Uni dans le domaine des énergies marines. Ces centres de recherches, très présents notamment en Ecosse, représentent un des grands espoirs du pays afin de parvenir à réduire les émissions de carbone dans les processus de production d’électricité. Cependant, les recherches dans ce domaine sont encore dans des phases peu avancées, et le coût de production reste très élevé. Il faudra donc voir si le gouvernement parviendra à attirer suffisamment d’investisseurs, tout en finançant lui-même le développement de ces recherches, pour que les énergies marines parviennent à prendre la place souhaitée par les dirigeants dans le futur mix énergétique du pays.

Sources :

- http://www.decc.gov.uk/en/content/cms/news/pn_091/pn_091.aspx
- http://redirectix.bulletins-electroniques.com/yjGP0
- http://www.bbc.co.uk/news/uk-scotland-scotland-business-19028073

Rédacteurs :

Eliette Riera

publié le 06/12/2012

haut de la page