Participation britannique à la mission « Mars Reconnaissance Orbiter » de la NASA

Le 12 août 2005, avec deux jours de retard, la mission « Mars Reconnaissance Orbiter » (MRO) a été lancée de Cap Canaveral à destination de la planète Mars. L’objet de cette mission est d’une part de caractériser la surface, la subsurface et l’atmosphère de Mars et d’autre part d’identifier des sites possibles pour poser de futures missions. En cela, MRO contribuera à remplir les quatre objectifs scientifiques principaux du programme d’exploration de Mars qui sont :

• rechercher l’existence potentielle de vie sur Mars ;

• caractériser le climat de Mars ;

• caractériser la géologie de Mars ;

• préparer les explorations humaines.

Dans le cadre de sa mission, MRO effectuera six expériences scientifiques, aura recours à trois instruments pour assister sa navigation et ses communications et contribuera à deux investigations scientifiques menées en utilisant des données enregistrées sur l’orbiteur MRO. Des scientifiques britanniques des universités d’Oxford (département de physique, de physiques atmosphérique, océanique et planétaire), de Cardiff (Ecole de Physique et d’Astronomie) et de Reading (Département de Cybernétique) ont participé au développement de l’un des six instruments embarqués, le « Mars Climate Sounder » (MCS). Le MCS est un radiomètre chargé de mesurer les changements de température ou de composition (poussière et vapeur d’eau) atmosphériques avec l’altitude. Il mesurera six domaines de longueur d’onde dans les parties visible et infrarouge du spectre électromagnétique. Les profils de données acquis seront combinés pour produire des « cartes météorologiques » globales quotidiennes en trois dimensions, à la fois pour le jour et la nuit. Sur ces « cartes météorologiques » figureront la température, la pression, l’humidité et la poussière dans différentes couches de l’atmosphère martienne ; il s’agit du même type d’information que les météorologues utilisent pour prédire la météo et le climat terrestres. Les données obtenues par le MCS seront analysées en utilisant des modèles informatiques du climat martien, développés par l’université d’Oxford en collaboration avec le Laboratoire de Météorologie Dynamique (Ecole Polytechnique, ENS et Université Pierre et Marie Curie). En outre, l’université d’Oxford a fourni des filtres utilisés sur deux télescopes de MCS ; l’université de Reading s’est concentrée sur les filtres interférentiels optiques infrarouges destinés au détecteur focal ; l’université de Cardiff a fourni et monté les filtres d’un des télescopes de MCS permettant la miniaturisation de l’instrument final ; les chercheurs de Cardiff collaboreront également avec leurs collègues d’Oxford pour l’analyse des données. En fait, le MCS est la version améliorée d’un instrument embarqué dans les missions « Mars Observer » et « Mars Climate Sounder ». Ces deux missions de la NASA, lancées respectivement en 1992 et 1999, furent perdues du fait de problèmes techniques.

Après avoir atteint Mars en mars 2006, MRO devrait entamer une période de 6 mois d’« aérofreinage » destinée à ralentir l’engin spatial dans l’atmosphère martienne pour le placer dans une orbite circulaire de laquelle il pourra enregistrer des données scientifiques. Il est prévu que les activités scientifiques durent deux ans mais l’orbiteur sera utilisé comme relais de communication jusqu’à décembre 2010. Toutefois, suffisamment d’agent propulsif a été embarqué pour que MRO reste opérationnel durant cinq années de plus, si nécessaire.

La participation britannique à l’exploration martienne passe également par la mission Mars Express dont trois des sept instruments embarqués ont bénéficié de la participation de scientifiques britanniques (cf. Actualités Scientifiques au Royaume-Uni, mai 2003, p. 35). Le Royaume-Uni est également impliqué dans le programme Aurora de l’Agence Spatiale Européenne (cf. Actualités Scientifiques au Royaume-Uni, octobre 2004, p.29).

Sources : PPARC, 26/07/05 ; NASA, marsprogram.jpl.nasa.gov/mro/

Auteur : Dr Anne Prost

publié le 09/07/2008

haut de la page