Possible avenir pour les petites et micro-stations hydroélectriques en Ecosse

Selon une enquête publiée par le gouvernement écossais le 2 septembre 2008 lors d’un forum consacré aux énergies renouvelables, l’Ecosse pourrait, grâce à l’énergie hydraulique, pourvoir aux besoins en électricité de plus de 600 000 foyers. En effet, l’Ecosse possède un énorme potentiel hydroélectrique encore inexploité, de l’ordre de 657 Mégawatts. Selon le gouvernement, cela représente plus de la moitié de son potentiel hydroélectrique actuel, estimé à environ 1 379 Mégawatts.
L’Ecosse fut l’un des premiers endroits au monde à utiliser l’énergie hydraulique pour couvrir ses besoins en énergie. Ce sont dans les années 50 et 60 que fut construite la majeure partie des centrales hydroélectriques qui alimentent aujourd’hui la région en électricité.
Actuellement, l’Ecosse possède plus de 80 centrales hydroélectriques en activité.
Jusqu’en 1996, l’énergie hydraulique constituait 70 % de l’énergie renouvelable britannique. Cette part est tombée à environ 45 % en 2004, au profit de l’énergie éolienne, alors que l’importance de l’hydroélectricité dans la production électrique totale britannique est restée aux alentours de 1 %. « Bien que nous ne risquons pas de voir des projets à plus grande échelle, il est clair qu’il existe un énorme potentiel inexploité - de façon durable et rentable à l’avenir – pour les petites et micro-stations hydroélectriques », a déclaré Jim Mather, Ministre de l’énergie. Toujours selon Monsieur Mather : « Si nous pouvons ouvrir le robinet sur de nouvelles centrales hydroélectriques, nous pouvons d’ores et déjà nous attaquer au changement climatique et continuer à stimuler la croissance économique ».
Ainsi, d’ici à 2020, le gouvernement britannique entend bien faire passer la part des énergies renouvelables à près de 20 % de l’électricité produite sur le sol britannique.


Sources :
- The Scottish Government, 2/09/08
- Environmental News Network, (3/09/08)


Rédacteur : Mickaël Haustant

publié le 20/01/2009

haut de la page