> Publication d’un nouveau rapport dans le cadre la révision de la politique énergétique britannique - avr 2006

L’Environmental Audit Committee (EAC), groupe parlementaire chargé d’étudier les impacts environnementaux de la politique du gouvernement, a publié le 16 Avril 2006 son rapport « Keeping the lights on : nuclear, renewables, and climate change » dans le cadre du débat public sur la révision de la politique énergétique britannique.

Ce rapport précise tout d’abord que, d’ici 2016, un quart de la capacité de production d’électricité britannique devra être remplacé et que des réductions importantes dans les émissions de gaz à effet de serre doivent être obtenues. Avec de telles contraintes, l’énergie nucléaire ne pourra pas combler ce déficit. En effet, si de nouvelles centrales sont construites, elles ne seront pas opérationnelles avant 2016. D’après l’EAC, le seul moyen de combler ce déficit de production jusqu’en 2016 est de construire de nouvelles centrales électriques au gaz naturel, un nouveau développement de la filière gaz devant permettre des réductions d’émissions de CO2 significatives.

Après 2016, plusieurs alternatives seront disponibles : énergies renouvelables, nucléaire, microgénération, éolien offshore et capture et séquestration du carbone. Néanmoins, ces technologies soint moins économiques que le gaz ou le charbon. Le principal défi qui attend le gouvernement est de savoir si la structure du marché de l’énergie est adaptée pour que ces énergies « propres » soient intéressantes en 2016. Si la réponse est négative, il conviendra de reconsidérer la structure du marché de l’énergie.

L’énergie nucléaire n’est pas particulièrement encouragée dans ce rapport, notamment à cause des déchets, de l’acceptation du public, des risques de terrorisme et des incertitudes économiques. Si le gouvernement décide de construire de nouvelles centrales, il doit se poser la question des aides qu’il va fournir pour les économies d’énergie, les énergies renouvelables et le stockage du carbone car leur potentiel est très important. Tim Yeo, président de l’EAC, pense que le gouvernement ne doit pas perdre de vue les deux objectifs de l’Energy White Paper de 2003 : les énergies renouvelables et les économies d’énergies. Pour plus d’informations, le rapport est disponible au format PDF à l’adresse suivante : www.publications.parliament.uk .

Auteur : Mathieu Daoudi


Source : Environmental Audit Committee, www.parliament.uk

publié le 15/06/2006

haut de la page