> Qu’est-ce que l’éthique de la santé publique ? - mai 2006

Pour répondre à cette question, le Nuffield Council on Bioethics a lancé une consultation publique le 18 mai 2006 qui se clôturera en septembre 2006. Cette consultation fait suite à la mise en place, le 1er juin 2006, d’un groupe de travail dont la mission est de réfléchir aux dilemmes éthiques liés à la santé publique, notamment celui de trouver un équilibre entre la liberté de choix individuelle et les bénéfices apportés à l’ensemble de la communauté. De nombreux facteurs peuvent affecter la santé publique, qu’il s’agisse de l’environnement, de l’accès aux services de santé ou du style de vie des individus. D’autre part, les gouvernements peuvent également influencer la santé publique par des programmes d’éducation ou le vote de nouvelles législations.

La santé publique est souvent décrite comme « les mesures prises par la Société, pour s’assurer que la population soit en bonne santé ». De façon spécifique, le Nuffield Council on Bioethics examine l’implication et les responsabilités des gouvernements, des individus aussi bien que celles de l’industrie pour atteindre cet objectif.

Cette consultation apporte des informations de fond et s’intéresse à cinq domaines en particulier, à savoir les maladies infectieuses, l’obésité, le tabac et la question des suppléments alimentaires. Les questions posées incluent par exemple :
- Existe-t-il des cas où la vaccination des enfants contre la volonté parentale est justifiée ?
- Des mesures telles que la mise en quarantaine forcée, qui a aidé à contrôler l’épidémie de SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère) en Asie, seraient-elles acceptables dans des pays comme le Royaume-Uni ?
- Quels sont les rôles et les obligations des parents, de l’école, de l’industrie alimentaire et du gouvernement pour combattre l’obésité chez l’enfant ?
- L’accès aux ressources au sein du système de santé devrait-il être limité pour les personnes dépendantes du tabac et de l’alcool ou leurs contributions financières devraient-elles être augmentées ?
- L’enrichissement d’aliments tels que la farine ou la margarine est acceptée depuis de nombreuses années. Pourquoi la fluorisation de l’eau rencontre-t-elle une telle résistance ?

Le président du groupe de travail, le Pr. Sir John Krebs, espère recueillir de nombreuses opinions provenant à la fois d’individus et d’organisations afin de pouvoir améliorer la politique dans ce domaine. Le rapport est attendu à l’automne 2007.

Sources : Nuffield Council on Bioethics, Press release, 19/05/06, www.nuffieldbioethics.org ; http://www.nuffieldbioethics.org/fileLibrary/pdf/Nuffield_public_health_consultation_paper.pdf

publié le 20/07/2006

haut de la page