Seed Meeting - Variations sur le futur en francophonie. Description linguistique et applications didactiques  [en]

Le programme des Seed Meetings de l’Ambassade de France au Royaume-Uni oeuvre à renforcer les collaborations en matière de recherche entre la France et le Royaume-Uni

La rencontre a rassemblé des chercheurs en linguistique théorique, appliquée et de corpus, des formateurs et des activistes dans le domaine des langues de diverses universités et institutions en France, en Belgique, en Pologne, en Suisse et au Royaume-Uni (Université d’Orléans, Université de Paris, University of Silesia, Université de Genève, CNRS, University of Aston, UCL,…). Une poignée de collègues d’Amérique du nord se sont joints à nous à distance grâce au logiciel Collaborate.

JPEG

L’après-midi du 30 octobre a été consacrée à des présentations des participants autour de la variation dans l’expression du futur en français, du contraste avec d’autres langues, du besoin pour l’enseignement de s’ancrer dans les pratiques authentiques et de la crise des langues en Grande-Bretagne. Le but de l’exercice était d’informer nos discussions de la deuxième journée.

La matinée du 31 octobre a été consacrée à un remue-méninges sur les questions de recherche et objectifs d’un réseau sur le futur, les exploitations pédagogiques et pratiques envisageables, les activités de dissémination et l’impact, ainsi que les sources de financement. Le groupe s’est accordé sur la nécessité d’une description linguistique ancrée dans des ressources authentiques représentant la variété de la francophonie et sur le besoin de produire des ressources utiles pour l’enseignement (par ex. soutien aux professeurs de primaire en GB) et à l’emploi (ex. toolkit sur l’expression de futures ambitions professionnelles pour demandeurs d’emploi sous-qualifiés ou réfugiés).

L’après-midi a été consacrée à discuter les formulaires de demande de financement de l’AHRC.

publié le 07/11/2019

haut de la page