Succès du séminaire franco-britannique sur l’énergie nucléaire

En collaboration avec la Maison française d’Oxford, l’Université de Cambridge et le soutien d’EDF Energy, le service nucléaire de l’Ambassade a organisé lundi 15 mai à Oxford un séminaire franco-britannique dédié aux aspects humain, sociaux et éthique de l’énergie nucléaire.

L’objectif était de donner la parole à de jeunes chercheurs de profils différents (sciences humaines, géographie, ingénierie…), qui ont présenté à un parterre d’universitaires et industriels les fruits de leurs réflexions sur des sujets tels que l’interaction entre l’énergie nucléaire et la transition énergétique dans le contexte du changement climatique, l’énergie nucléaire et la tendance à la décentralisation de la production, le rôle d’Euratom et sa résonance avec les autres traités européens, la perception des risques et des conséquences des accidents nucléaires selon le genre et la classe sociale, l’impact socio-économique territorial des chantiers de démantèlement, etc.

Les retours de l’auditoire ont été positifs, un industriel appréciant le fait de mener de manière ouverte des discussions sur ces sujets complexes, les intervenants y voyant l’opportunité de rencontrer d’autres chercheurs s’intéressant à des problématiques voisines. Cet événement a permis d’aborder, sous l’angle original des sciences humaines, des problématiques importantes, à même d’éclairer les politiques énergétiques et la stratégie des entreprises, mais rarement traitées de manière rationnelle et dépassionnée dans le débat public.

Le succès de ce séminaire encourage à pérenniser cette initiative bilatérale et les organisateurs réfléchissent d’ores et déjà à une seconde conférence, plus large, rassemblant jeunes chercheurs et experts reconnus du secteur.

publié le 17/05/2017

haut de la page