Un accord de coopération entre le CNES et UKSA afin de relever le défi du changement climatique

Cet accord de coopération entre le Centre National des Études Spatiales (CNES) et l’UK Space Agency (UKSA) est un événement marquant qui vient concrétiser le partenariat réussi amorcé par l’accord-cadre établi par les deux agences en janvier 2014.

La signature le 19 avril 2017 de cet accord par le Président du CNES, Jean-Yves LE GALL, et la directrice du Développement d’UKSA, Catherine MEALING-JONES, dans la prestigieuse Résidence de France à Londres en présence de l’Ambassadeur de France au Royaume-Uni, Sylvie BERMANN et du Ministre britannique des Universités, de la Science, de la Recherche et de l’Innovation, Jo JOHNSON, scelle la participation effective du Royaume-Uni dans le programme spatial ambitieux MicroCarb, initié par le CNES au début de cette décennie.

JPEG

MicroCarb est un microsatellite de mesure des concentrations de gaz carbonique dans l’atmosphère. L’objectif est de cartographier à l’échelle planétaire, les flux de ce gaz qui est un contributeur majeur à l’effet de serre et donc au réchauffement climatique. Il s’agit de caractériser les échanges de ce gaz, d’une part les quantités émises par les principales « sources » (processus naturels ou activités humaine) et d’autre part les capacités d’absorption des principaux « puits » de notre planète (les océans et les forêts).

MicroCarb, dont le lancement est prévu en 2020, sera la première mission européenne à relever ce défi. Elle viendra compléter les efforts déployés dans ce sens au niveau international : GOSAT lancé par le Japon en 2009, le dispositif OCO-2 mis en place par les États-Unis, il y a deux ans, et le satellite TANSAT, lancé par la Chine à la fin de l’année dernière). Ainsi, cette mission expérimentale va permettre au CNES et à UKSA de préparer la mise en place à plus long terme d’un système opérationnel afin d’apporter des réponses aux résolutions de l’Accord de Paris de 2015.

Outre le renfort apporté par UKSA pour le développement de certains composants du satellite et de services pour la mission, cet accord va également permettre de renforcer les travaux du groupe scientifique académique sur l’analyse et le traitement des observations, avec la participation d’équipes de recherche académiques britanniques.

À l’issue de la cérémonie de signature, les représentants des deux agences se sont réunis dans un autre salon de la Résidence pour tenir la première réunion du comité de pilotage du programme MicroCarb. Le partenariat est donc déjà tout à fait opérationnel.

Pour en savoir plus :
https://microcarb.cnes.fr/http://www.ukspace.org/news-item/uk-space-agency-and-cnes-join-forces-to-curb-climate-change

Thèmes :
Spatial ; Politique

publié le 28/04/2017

haut de la page