Un cadeau de un milliard de livres pour l’isolation des maisons britanniques

Le Premier ministre britannique, Gordon Brown a annoncé, le 11 septembre 2008 lors d’une conférence de presse à Downing Street (résidence et bureau du Premier ministre), le lancement d’un plan d’aide aux ménages britanniques d’un montant de 1 milliard de livres (environ 1,3 milliard d’euros). Ce plan aura pour but de faire économiser à chaque foyer près de 300 livres (environ 380 euros) par an sur leur facture énergétique.
Pour financer un tel projet, Mr Brown a déclaré que le gouvernement britannique entend légiférer afin d’obtenir près de 910 millions de livres (environ 1,1 milliard d’euros) de la part des principaux fournisseurs et producteurs d’énergie du pays. Ainsi, les différentes mesures mises en place permettront d’améliorer l’isolation de l’ensemble du parc immobilier britannique. Notons que ces mesures viendront se rajouter à l’actuelle obligation pour les entreprises du secteur énergétique de dépenser près de 2,8 milliards de livres (environ 3,5 milliards d’euros) sur trois ans afin de permettre à leurs clients de réaliser des économies d’énergies.
Sur les 910 millions de livres du « paquet énergétique » promis par le gouvernement, près de 560 millions de livres (environ 706 millions d’euros) iront directement à un programme déjà existant, le CERT (Carbon Emissions Reduction Target), qui finance des projets d’isolation de murs et greniers de maisons de particuliers. Grâce à ce programme, près de 11 millions de ménages à faibles revenus verront leurs travaux d’isolation entièrement pris en charge. Les 350 millions de livres (environ 442 millions d’euros) restant, seront dédiés au ″Community Energy Saving Programme”. Il s’agit d’un programme d’aide aux collectivités locales, associations et sociétés d’énergie offrant leur aide aux habitants d’une centaine de zones dites de « pauvreté énergétique ».
Ainsi, par l’ensemble de ces mesures, le gouvernement britannique espère qu’à l’horizon 2020, 100 % des logements britanniques seront correctement isolés, c’est-à-dire efficaces énergétiquement parlant.
D’autres plans du gouvernement britannique visant à réduire la facture énergétique, incluent :
- la négociation, pour près de 600 000 foyers, de tarifs préférentiels auprès des fournisseurs d’énergie ;
- l’augmentation de l’allocation « grands froids » versée lors des hivers rigoureux. Celle-ci passera de 8,50 livres (environ 11 euros) à 25 livres (environ 32 euros) par semaine ;
- l’augmentation de la prime versée aux personnes de plus de 60 ans pour aider aux dépenses de chauffage pendant la période hivernale. Cet hiver, pour la tranche d’âge 60-79 ans, son montant sera situé, selon la situation financière de chaque individu, entre 125 livres (environ 158 euros) et 250 livres (environ 316 euros). Toujours selon les mêmes critères, les plus de 80 ans recevront une enveloppe comprise entre 200 livres (environ 253 euros) et 400 livres (environ 505 euros).


Sources :
- Department for Environment, Food and Rural Affairs, 11/09/08
- Site officiel du cabinet du premier ministre britannique, Number10
- http://www.number10.gov.uk/Page16807, (11/09/08)
- The Pension Service


Rédacteur : Mickaël Haustant

publié le 20/01/2009

haut de la page