Un nano jubilé de diamant

Même les chercheurs ont pris part aux festivités du jubilé de diamant de la Reine... à leur façon !

Des scientifiques de l’Université de Glasgow ont ainsi créé, pour l’occasion, la plus petite médaille commémorative présentant le profil bien connu d’Elizabeth II, profil qui se retrouve habituellement sur toutes les pièces de monnaie et billets ainsi que les timbres vendus dans le royaume.

Le profil royal, gravé sur un support de diamant (comme il se doit !) mesure 750 nanomètres (un nanomètre équivaut à un millionième de millimètre) de largeur pour une hauteur de 580 nm. Il faudrait 1 300 de ces nano médailles mises côte à côte pour remplir la largeur de la plus petite des lettres gravées sur une pièce de 5 pence. Ou encore 2 600 milliards pour remplir le volume occupé par une pièce d’une livre !

L’image a été gravée par le James Watt Nanofabrication Centre, sur un diamant synthétique conçu au sein du laboratoire et recouvert d’un polymère spécial. Les contours du profil ont été dessinés à l’aide d’une technique de lithographie avec un faisceau d’électrons à haute résolution. Ce contour a ensuite été transféré sur le diamant en utilisant le procédé de gravure ionique réactive avec une source de plasma ICP (Inductively coupled plasma - plasma couplé par induction).

JPEG

Figure 1 : La plus petite médaille en diamant du monde
Crédits : University of Glasgow

Cette gravure a été réalisée par un doctorant de l’Université de Glasgow, Andrew Greer, sous la supervision du Dr David Moran, directeur du groupe de recherche Nano-Electronic Diamond Devices and Systems. Ce dernier précise : "le diamant n’est pas seulement un matériau attrayant pour la joaillerie, mais il possède un éventail unique de propriétés physiques qui le rendent idéal dans de nombreuses applications avancées d’ingénierie. C’est un excellent conducteur thermique et il a une grande tolérance aux rayonnements, ce qui en fait un matériau parfait pour des applications comme des transistors, tout en étant suffisamment robuste pour un usage dans des environnements extrêmes comme l’espace".

Le centre de recherche James Watt Nanofabrication Centre se concentre notamment sur des applications pratiques de la technologie du diamant. Il dispose d’outils de premier ordre pour la fabrication de nano-objets. Les chercheurs ont ainsi produit en 2009 un transistor d’une taille de 50 nm, le plus petit réalisé à ce jour en diamant, et travaillent à améliorer la performance en hautes fréquences de tels transistors.

Enfin, le centre dispose également d’un agent de promotion des collaborations privés-publiques, Kelvin Nanotechnology Ltd, qui fournit l’accès aux outils de recherche du centre et à son expertise dans la nano-fabrication.


Sources :
- University of Glasgow, Diamond Jubilee celebrated with creation of world’s smallest diamond coin, 31/05/2012, http://www.gla.ac.uk/news/headline_234253_en.html
- James Watt Nanofabrication Centre, World’s Smallest Queen’s Diamond Jubilee Commemorative Coin, 31/05/2012, http://www.jwnc.gla.ac.uk/diamondjubilee.html


Auteur : Olivier Gloaguen

publié le 30/08/2012

haut de la page