Un nouveau fond d’investissement technologique de 30 millions de livres

Le Department for Business, Enterprise and Regulatory Reform (BERR, le Ministère des Affaires, des Entreprises et de la Réforme Réglementaire) a annoncé début décembre 2008, par la bouche de son ministre, Lord Mandelson, la création d’un fond technologique disposant de 30 millions de livres (environ 35 millions d’euros).

Ce nouveau fond fera partie du programme Enterprise Capital Funds (ECFs) et sera géré par TTP Ventures
 [1] . Il a pour but d’apporter du capital de croissance à des compagnies actives dans les domaines de l’informatique, de l’électronique et de l’instrumentation.

C’est Capital for Enterprise Limited (CfEL) qui a accordé la gestion du nouveau fond à TTP Ventures. CfEL est un organisme public non gouvernemental entièrement possédé par le BERR et qui gère les programmes d’investissement de ce ministère à destination des PMEs.

Cette société indépendante a été créée dans le but exprès d’augmenter les investissements dans les PMEs, ces capitaux que les PMEs pourraient éprouver du mal à obtenir du marché sans intervention du gouvernement. CfEL a établi plus de 22 fonds au cours des six dernières années, qui ont apporté environ 600 millions de livres (environ 700 millions d’euros) de capitaux aux PMEs, soit 12 % des 5 milliards apportés au secteur depuis 1996. CfEL gère également les investissements réalisés dans le passé par les fonds Regional Venture Capital Funds (RVCFs), Early growth Funds (EGFs), Bridges Fund et UK High Technology Fund (UKHT).

Le gouvernement britannique s’est engagé à consacrer jusqu’à 60 millions de livres par an (environ 70 millions d’euros) aux ECFs. En continuant à apporter son soutien aux ECFs, le BERR répond à une recommandation formulée par Lord Sainsbury dans le rapport « The Race to the Top : a Review of Government’s Science and Innovation Policies », publié en octobre 2007, dans lequel l’ancien Secrétaire d’Etat à la science dressait un état des lieux des politiques publiques d’innovation et formulait un certain nombre de recommandations (voir Actualités Scientifiques au Royaume-Uni, novembre-décembre 2007, p. 4).


Le programme Enterprise Capital Funds (ECFs)

Les Enterprise Capital Funds (ECFs) ont été établis en 2006 : la première édition, nommée Pathfinder, a reçu 81 millions de livres de la part du gouvernement britannique (environ 109 millions d’euros). Elle a permis la sélection de cinq fonds qui se sont vu attribuer le label ECF. La seconde édition s’est clôturée en février 2007 et a retenu trois fonds supplémentaires. Le troisième tour est maintenant ouvert et d’autres tours devraient être ouverts en avril 2009 et en 2010.

Dans chaque ECF, le gouvernement apporte jusqu’à deux fois le montant de l’investissement privé mais reçoit une part plus faible du profit de chaque fonds. Ce système permet aux investisseurs de recevoir un retour sur investissement supérieur à celui auquel ils auraient pu prétendre autrement. Le gouvernement britannique espère bien évidemment combler ainsi le fossé d’investissement. Les restrictions qui s’appliquent à l’utilisation des fonds reçus via un ECF visent à assurer que l’argent est utilisé là où le marché est déficient : aucun investissement ne peut excéder 2 millions de livres (environ 2,7 millions d’euros) et seules les PMEs présentant un fort potentiel de croissance sont éligibles.


Sources :
- BERR, 1/12/08
- Enterprise Capital Funds
- TTP Ventures


Dr Anne Prost

[1TTP Ventures est une filiale du groupe TTP Group qui apporte du capital-risque (venture capital) aux entreprises d’informatique et de technologies propres basées au Royaume-Uni.

publié le 17/03/2009

haut de la page